En 2020, on teste Youtube Ads !

En 2020, on teste Youtube Ads !

Youtube Ads, ça ne vous dit rien ? On a tendance à l’oublier et pourtant, Youtube fait partie des réseaux sociaux les plus utilisés en France et dans le monde !

Et oui, nous parlons bien de réseau social. La plateforme, tout comme Facebook, permet de se créer une compte, de publier du contenu, d’obtenir des likes et des commentaires, etc. À ne pas négliger dans votre stratégie digitale donc !

D’autant plus que les dernières statistiques de Médiamétrie sont sans appel : l’audience de Youtube concurrence sérieusement les médias classiques (type télévision). Ce sont près de 40 millions de français qui regardent des vidéos Youtube tous les mois. Cette audience est constituée d’un public très hétérogène, on parle de 93% des 25/49 ans et 90% des CSP+.

En voilà une belle opportunité pour vos campagnes publicitaires… Youtube l’a bien compris et mets à disposition des annonceurs de multiples formats publicitaires et possibilités de ciblage. Et si 2020 était le moment de s’y coller ?

Pourquoi intégrer Youtube Ads dans votre campagne digitale ?

I. Les 3 avantages clefs de Youtube Ads…

On insiste : son audience !

Il y a peu de temps, les annonceurs ne connaissaient pas le potentiel de Youtube. On s’en doutait fortement mais aucun chiffre n’était paru sur le sujet !

C’est chose faite depuis novembre 2019. Médiamétrie a publié une étude qui a fait fureur car enfin les annonceurs allaient pouvoir comparer les métriques de YouTube avec les autres plateformes « plus classiques » pour leur campagne média.

Voici ces fameux chiffres résumés :

  • En septembre dernier, 39 millions de Français (18 ans et plus) ont consommé des vidéos sur YouTube , soit 77% de couverture
  • Le temps de visionnage moyen est de 21 minutes chaque jour
  • La répartition hommes-femmes est à peu près égale
  • 49% des utilisateurs consultent la plateforme uniquement sur mobile
  • Les 18-34 ans est la cible la plus engagée avec 48 minutes de consommations vidéo en moyenne
  • On dénombre plus de 300 chaînes avec plus d’un million d’abonnés sur Youtube France et ce sur des thématiques très diverses (mode, beauté, sport, divertissement, musique, etc)

Ses options de ciblage inégalées

On ne le répète pas assez mais un bon ciblage est la clef d’une campagne réussie !

Et c’est une des forces incontestables de Youtube Ads. Voici un aperçu des différentes options de ciblage que vous pourrez utiliser :

  • le ciblage par chaîne : lorsque vous créez une nouvelle campagne, vous pouvez choisir des chaînes spécifiques sur lesquelles vos annonces doivent apparaître.
  • le ciblage par vidéo : de la même manière, vous pouvez cibler des vidéos précises. Par exemple, vous pourriez décider d’apparaître sur une vidéo présentant vos produits, voire même ceux de vos concurrents…
  • le « ciblage par thématique ou catégorie » : vous pouvez également cibler des vidéos plus largement, en utilisant des sujets et des catégories.
  • le « ciblage en fonction de l’historique de recherche » : une façon plus intéressante de cibler les internautes et qui est unique aux annonces vidéos YouTube, elle consiste à diffuser votre annonce uniquement aux personnes qui ont recherché des termes pertinents pour votre entreprise. Vous pouvez même configurer une audience personnalisée ciblant uniquement les personnes qui recherchent des noms de produits exacts ou d’autres mots clés.

Ces différentes options de ciblage varient évidemment selon l’emplacement que vous ciblez et de la taille de votre audience.

Si vous ciblez une petite ville et que votre audience entière ne compte que quelques milliers de personnes, vous devez utiliser un ciblage plus large comme des sujets, des audiences sur le marché ou de très grandes chaînes.

À l’inverse, si vous ciblez une audience plus large (que l’on compte généralement en dizaines de millions), vous devez utiliser des audiences personnalisées ou des emplacements spécifiques pour supprimer les vues de faible qualité.

Et enfin, son coût !

Oui, Facebook n’est pas le seul et unique à proposer de la publicité à un prix avantageux.

Sur Youtube, vos campagnes sont facturés en fonction du nombre de clic obtenu ou du CPV (coût par vue). Et celui-ci est bien moins cher que le clic sur le Search d’Adwords par exemple.

En moyenne, les vues sur Youtube Ads coûtent 6 centimes quand un clic sur une annonce Adwords coûte entre 1 et 2 euros.

Maintenant que vous êtes convaincus, rentrons plus spécifiquement dans les formats et emplacements disponibles…

II. Les formats Youtube Ads à votre disposition

Youtube Ads propose 4 principaux formats d’annonces.

Chaque format a des longueurs et des mécanismes différents et apparaît à des moments différents au cours de l’expérience de visionnage de vidéos de l’utilisateur, vous devez donc tenir compte du format lors de la planification, de la production et du tournage de vos vidéos.

Les annonces en superposition

  • disponibles uniquement sur ordinateur
  • format : annonces textuelles ou illustrées qui s’affichent dans les 20 % inférieurs de la vidéo
  • specs : 468 x 60 ou 728 x 90

Les annonces display

  • disponibles uniquement sur ordinateur
  • Les annonces apparaissent à droite de la vidéo regardée, au-dessus de la liste de suggestions de vidéos.
  • specs 300 x 250 ou 300 x 60

Les annonces vidéo désactivables (ou non)

  • disponibles sur tous supports (ordinateur, mobile, tablette, consoles…)
  • Les annonces apparaissent avant, pendant ou après la vidéo principale. Elles peuvent être ignorées par les utilisateurs après cinq secondes ou doivent d’abord être visionnées complètement selon l’option que vous aurez choisi. Sur cet emplacement, on distingue également les « annonces bumper ». Ce sont des annonces vidéo non désactivables de six secondes maximum que les utilisateurs doivent visionner avant de pouvoir regarder vos vidéos.
  • specs : 15 ou 20 secondes en fonction des normes régionales

Les fiches commerciales

  • disponibles sur ordinateur et mobile
  • ce format affiche un contenu pouvant avoir un rapport avec votre vidéo (par exemple, relatif à des produits qui y sont présentés). Pour les parcourir, les internautes peuvent cliquer sur l’accroche qui apparaît pendant quelques secondes ou sur l’icône qui la remplace ensuite en haut à droite de la vidéo.
  • specs : variable

III. Créer une campagne Youtube Ads

Étape 1 : lier Youtube et Google Ads

Vous devez déjà posséder une chaîne YouTube et a avoir créé votre vidéo de campagne marketing dont vous souhaitez faire la publicité.

Pour créer votre campagne publicitaire vidéo, vous devez d’abord configurer un compte Google Adwords. Une fois connecté, vous devrez y associer votre compte YouTube. Cliquez sur Outils dans la barre de navigation supérieure.

Un menu déroulant apparaît, cliquez sur « Comptes associés ».

En cliquant dessus, vous arriverez sur une page avec une variété d’options. Pour associer un compte YouTube, cliquez sur Détails sous la zone YouTube.

Saisissez l’URL de votre chaîne pour la lier à Google Adwords. Une fois lié, il est temps de démarrer votre campagne à proprement parlé.

Paramétrer votre campagne Ads sur Youtube

Sur la page d’accueil de Google Ads, cliquez sur Campagnes dans la barre d’outils latérale, + Campagne, puis Nouvelle campagne. Choisissez la vidéo.

Sélectionnez ensuite l’objectif et le sous-type de votre campagne. YouTube fournit une variété d’objectifs de campagne tels que les ventes, la génération de prospects, le trafic sur le site Web, la considération des produits et de la marque, la notoriété et la portée de la marque. Vous pouvez toujours créer plusieurs campagnes et essayer plusieurs objectifs différents.

Après avoir sélectionné un format d’annonce, attribuez un nom à votre campagne, définissez votre budget et choisissez les dates de début et de fin. Vous avez également la possibilité de commencer la publicité dès que votre annonce est approuvée.

Vous devez ensuite configurer les enchères. Il s’agit d’une étape cruciale dans le processus, car le faire correctement aura un impact direct sur le succès de votre campagne publicitaire.

Il existe de nombreuses options pour sélectionner un type d’enchère, mais le type que vous pourrez utiliser dépend de l’objectif de campagne que vous avez sélectionné précédemment. En choisissant la notoriété et la portée de la marque par exemple, vous n’avez que le choix de sélectionner le CPM cible.

Avec le CPM cible (coût pour mille impressions), vous pouvez définir un montant moyen que vous êtes prêt à payer pour chaque millier de fois où votre annonce est diffusée. Lorsque vous définissez le montant de votre enchère, Youtube optimise les enchères pour vous aider à obtenir autant d’impressions que possible.

Ensuite, vous choisirez l’endroit où vous souhaitez que vos annonces YouTube soient diffusées. Encore une fois, certaines options peuvent ne pas être disponibles en raison de l’objectif que vous avez choisi mais pour résumer :

  • Résultats de recherche YouTube : cette option sera disponible si vous diffusez des annonces de découverte.
  • Vidéos YouTube : il s’agit de l’option généralement préférée des annonceurs. Vous obtenez la meilleure offre sur la qualité et le prix.
  • Partenaires vidéo sur le Réseau Display : choisissez cette option si vous souhaitez diffuser des annonces sur des sites partenaires

Sous Réseaux, vous pouvez choisir les langues que votre public est susceptible de parler et les lieux dans lesquels il est susceptible de vivre. Bien que vous ne connaissiez peut-être pas tous les lieux où réside votre public, vous pouvez référencer les données démographiques de Facebook Audience Insights ou Instagram Insights (en supposant que des comptes professionnels soient configurés sur les deux plateformes).

Si vous avez une idée générale de l’endroit où réside votre public, vous pouvez saisir ces emplacements dans la zone Emplacements cibles. Si votre marque fait beaucoup d’activités en ligne, vous pouvez choisir quelques emplacements qui, selon vous, peuvent capter la plupart de votre audience et revenir plus tard pour affiner votre ciblage.

Le type d’inventaire contrôle le type de vidéos sur lesquelles votre annonce sera diffusée. Si vous diffusez des annonces pour une marque familiale, le choix de l’inventaire limité permettra à YouTube de savoir que vous ne souhaitez pas diffuser vos annonces sur des vidéos avec un contenu sexuellement suggestif par exemple. Le choix du bon type d’inventaire n’est qu’un autre moyen de contrôler qui consulte vos annonces.

Le contenu à exclure vous permet d’avoir un contrôle encore plus précis sur l’emplacement de diffusion de vos annonces. Vous pouvez choisir d’exclure certains types de contenu tels que les problèmes sociaux sensibles, le blasphème et le langage grossier, etc.

Ensuite viennent le choix du device, le plafonnement des fréquences et le calendrier des annonces. Vous pouvez choisir sur quels appareils votre annonce apparaît (nous vous suggérons tous) et quand vos annonces seront diffusées. Si vous choisissez de définir une limite du nombre d’expositions, vous pouvez limiter le nombre de fois où votre annonce peut être exposée au même internaute. En choisissant cette option, vous pouvez vous assurer de ne pas surexposer votre marque au même public.

Définition des données démographiques de votre annonce

Ensuite, il vous sera demandé de restreindre votre audience en fonction du sexe, de l’âge, du statut parental et des intérêts d’audience similaires. C’est là que vous pouvez vraiment vous concentrer sur le public que vous souhaitez toucher. Si c’est la première fois que vous configurez une campagne de publicités YouTube, la sélection d’une audience plus large au début vous aidera à déterminer votre audience à long terme. Vous pouvez toujours revoir la campagne, voir ce qui fonctionne et ajuster vos sélections plus tard.

La sélection de sujets similaires à votre marque peut vous aider à élargir votre portée. Supposons que vous annoncez un nouveau logiciel de montage vidéo. L’ajout de logiciels vidéo ou de services photo et vidéo diffusera vos annonces sur du contenu qui touche à ces sujets.

YouTube vous permet de choisir où vous souhaitez faire de la publicité. Sous Emplacements, vous pouvez ajouter des lieux spécifiques pour affiner votre ciblage.

Intégrer votre contenu vidéo sur Youtube Ads

Il est enfin temps de créer votre annonce.

Sous Créer votre annonce vidéo, choisissez la vidéo que vous souhaitez utiliser dans votre campagne publicitaire YouTube. Vous pouvez personnaliser l’apparence de votre annonce ici.

Vous avez la possibilité d’ajouter un CTA si votre campagne l’exige ainsi que de télécharger une bannière associée (bien qu’il soit recommandé d’utiliser la génération automatique à l’aide des vidéos de votre option de chaîne).

Vous pouvez également basculer entre Mobile et Desktop pour voir à quoi ressemble votre annonce sur les deux formats.

Une fois que vous êtes satisfait des informations que vous avez saisies, cliquez sur Enregistrer et continuer.

Félicitation ! Vous avez correctement configuré votre première campagne publicitaire !

Maintenant, attendez au moins une semaine pour obtenir vos premiers résultat, à savoir vos impressions et vos vues.

Alors prêts à vous lancer ? 🚀

Instagram shopping, la vente sur Instagram

Instagram shopping, la vente sur Instagram

Tous les mois, près de 130 millions de personnes cliquent sur un post utilisant une fonction Instagram Shopping ! Pour les entreprises, la fonctionnalité Instagram Shopping est un bon moyen de mettre en avant leurs produits et d’augmenter leurs ventes. Si vous avez un e-shop ou que vous pensez à vous mettre à vendre en ligne, il est grand temps de s’intéresser aux opportunités que vous offre Instagram Shopping. Et si vous hésitez encore, laissez-nous d’abord vous montrer les possibilités qui s’offrent à vous

Comment utiliser Instagram Shopping, le guide !

I) À quoi ressemblent des publications Instagram Shopping ?

Les publications Instagram Shopping permettent aux utilisateurs de trouver et d’acheter plus facilement des produits qu’ils voient sur la plateforme. Elles sont rapidement identifiables grâce au « tag produit ».

Voici les différents types de publication que vous pourriez voir passer :

Les publications Instagram Shopping en une image

Il s’agit de la version la plus « simple » mais non moins efficace. Une fois que vous avez configuré Instagram Shopping, vous pouvez taguer jusqu’à 5 articles sur les photos de votre catalogue. Ainsi, à chaque nouvelle publication, vous avez la possibilité de mettre en avant vos produits et de créer une véritable expérience shopping pour vos abonnés !

Les publications Instagram Shopping sous forme de carousel

Il est également possible de taguer vos articles dans des publications au format carousel. Une publication carrousel vous permet de taguer jusqu’à 20 articles sur une sélection de photos. Ce format se présente sous forme de 10 photos / vidéos à faire défiler. L’avantage est donc de pouvoir montrer une large gamme de produits en un seul post ! Comme dans un vrai catalogue !

À chaque fois que vous taguez un article dans une de vos publications (image ou carousel), ce post apparaîtra dans un fil d’actualité dédié au shopping sur votre profil. Ainsi, chaque utilisateur qui se rendra sur votre feed Shopping verra apparaître l’ensemble de vos produits disponibles et tagués.

Les stories avec des produits tagués

Les marques, tout comme les consommateurs, sont déjà habitués à utiliser les stories pour créer du trafic sur des sites e-commerce. Mais désormais, on ne se contente plus de « Swipe up » (comprendre « inciter l’utilisateur à glisser son doigts vers le haut en fin de story pour se rendre sur un lien ajouté par la marque »). Pendant qu’ils regardent vos stories, les utilisateurs peuvent maintenant appuyer sur un « sticker produit » pour obtenir directement plus d’information sur un article (sans quitter la Story), voir même effectuer un achat.

Et la bonne nouvelle avec tout ça, c’est que contrairement à la fonctionnalité « Swipe up », le tag de produit en Story est disponible pour les comptes de moins de 10K abonnés également ! Et la plateforme ne s’arrête pas là ! Il semblerait que des filtres de réalité augmentée soit testés en ce moment même : l’utilisateur pourrait alors tester le produit sur lui avant de l’acheter… Des marques de cosmétiques seraient déjà sur le coup !

II) Pourquoi utiliser Instagram Shopping pour votre marque ?

Etre capable de transformer votre fil d’actualité en une expérience Shopping est sans aucun doute un moyen infaillible de renforcer l’engagement de vos followers et de réaliser des ventes. En plus de convertir vos followers en acheteurs, les fonctionnalités d’Instagram Shopping s’accompagne d’autres avantages.

Les publications Instagram Shopping facilitent l’expérience d’achat

L’intégration des fonctionnalités Shopping est telle que vos utilisateurs accèdent à des publications au contenu « inspirationel » puis à un contenu promotionnel en quelques clic, sans coupure. Le fait de pouvoir partager ces mêmes publications en Story, vous doublez vos chances d’engager votre audience !

Toutefois, la fonctionnalité la plus intéressante est à venir ! Ou du moins, elle est actuellement en cours de test chez certaines marques. L’objectif à terme est de permettre aux utilisateurs de pouvoir effectuer des achats directement depuis la plateforme, sans avoir à ouvrir une autre page web. Comment cela fonctionne ? Très simplement : lorsque qu’un produit est disponible à l’achat, il est possible de cliquer dessus et un bouton différentes options (taille, coloris, nombre…)de compléter vos coordonnées, votre e-mail, votre moyen de paiement… Vous recevrez par la suite des notifications pour vous informer du suivi de votre commande. Pour avoir l’opportunité de tester ce service, il faudra patienter encore un peu. Pour le moment, seules des marques comme Nike Burberry ou Zara et certains utilisateurs aux Etats-unis y ont accès.

Les publications Instagram Shopping sont votre vitrine virtuelle

Esthétiquement parlant, les publications Instagram Shopping conservent le même look que vos publications classiques. Il est donc aisé de les intégrer dans votre feed tout en conservant votre identité visuelle. Oubliez les photos de catalogue ou photos produit bêtes et méchantes. Vous pouvez choisir d’utiliser n’importe quel contenu photo / vidéo et y ajouter un tag produit.

Les Stories fonctionnent de la même manière. Il vous suffit d’utiliser le sticker produit sur vos visuels, dont vous pouvez modifier la taille et la couleurs. Ainsi, lors d’un lancement produit ou d’une nouvelle gamme, les publications et stories Shopping s’implantent parfaitement dans votre calendrier éditorial. À vous de trouver un bon équilibre entre ces différents posts orienté produit et/ou lifestyle. L’astuce est bien évidemment de penser en amont à ses publications !

Les publications Instagram touchent une audience déjà engagée

C’est-à-dire ? Et bien pour commencer, vous vous apprêtez à partager ces publications Shopping avec VOS abonnés, ce qui suppose qu’ils sont déjà à minima intéressés par votre marque et vos produits. Concernant les Stories Shopping, il y a déjà plus de 500 millions de comptes chaque jour se baladant de story en story. 1/3 des stories les plus vues sont d’ailleurs publiées par des comptes de marque ! Ce sont donc des contenus auxquels sont déjà habitués les utilisateurs.

Enfin, vos publications Shopping auront l’opportunité d’apparaître sur la page « Explorer » d’Instagram ! Vous savez, cette fameuse page d’inspiration qui vous propose des comptes et autres thématiques qui pourront vous intéresser en fonction des comptes que vous suivez déjà… D’autant plus que cette page, qui est subdivisée en différentes catégories (nature, mode, jeux, musique, voyage, sport…) comporte maintenant une rubrique « Boutique ». L’idée est de pouvoir vous suggérer, en fonction de vos centres d’intérêts et de publications likées, des marques / des produits qui pourraient vous intéresser. Vous commencez à envisager les possibilités qui s’ouvrent à vous ?

III) Comment paramétrer son compte pour Instagram Shopping ?

Prêt à vous lancer ? Avant de pouvoir utiliser ces différentes fonctionnalités, voici quelques étapes à suivre :

Étape 1 : vérifiez que votre compte respecte les critères d’Instagram Shopping

Instagram est assez strict concernant les comptes qui ont le droit d’utiliser ces fonctionnalités Shopping. Cela permet d’assurer à ses utilisateurs que seuls des marques et commerces habilités utilisent celles-ci. Sans être exhaustive, voici une liste des principaux points à respecter :

  • votre entreprise doit être située dans l’un des 46 pays approuvés par Instagram comme le Canada, les États-Unis, le Porto Rico, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Suède, les Pays-Bas, la Suisse, l’Irlande, l’Afrique du Sud, et bien d’autres…
  • votre compte Instagram doit être dédié à une entreprise vendant principalement des biens matériels. Celui-ci doit être configuré en tant que compte Entreprise et se conformer à la politique d’accord et de commerce d’Instagram.
  • votre compte Instagram doit être relié à votre page Entreprise Facebook. Pour cela, rendez-vous dans la section Paramètres de votre page Entreprise Facebook ou de votre compte Instagram.
  • votre compte Instagram doit également être associé à un catalogue produit Facebook.

Étape 2 : associer votre catalogue produit

Pour créer ce fameux catalogue produit, il existe deux manières :

  • Option 1, ajouter une section Catalogue à votre page Facebook.

a) Pour cela, rendez-vous sur votre page Entreprise et cliquer sur la section Boutique. Si celle-ci ne vous est pas proposé, il vous faudra changer de Modèle de page (en retournant dans vos Paramètres de page).

b) Cliquez sur « Configurer le catalogue ».

c) Entrez l’adresse de votre commerce.

d) Choisissez une devise et renseignez vos numéros SIREN.

e) La configuration est terminée et vous pouvez commencer à ajouter des articles à votre catalogue !

  • Option 2, utiliser un catalogue produit relié à votre Business Manager

a) Rendez-vous dans le Business Manager qui possède la page Facebook que vous souhaitez relier à Instagram.

b) À partir de votre compte Business Manager, créez un nouveau catalogue ou choisissez un catalogue existant. Si le catalogue que vous souhaitez utiliser est dans un autre Business Manager, vérifiez que vos deux comptes soient bien reliés.

Étape 3 : vérification de votre compte par Instagram

À ce stade, vous n’avez plus qu’à attendre ! En effet, Instagram procède alors à une vérification de votre compte avant de vous donner accès aux fonctionnalités Shopping. Cette vérification peut prendre quelques jours. Il en va de même si vous décidez de remettre totalement à jour votre catalogue ou que vous en créez un nouveau.

Étape 4 : commencer à publier !

Bravo, votre compte vient enfin d’être validé ! Vous pouvez dès à présent commencer à publier. Voyons tout de suite comment procéder.

IV) Créer du contenu à l’aide d’Instagram Shopping

Ajouter des tags produit à vos publications

Voyons comment ajouter un tag produit sur votre première publication Instagram Shopping ! Commencez par créer votre publication de la même manière qu’habituellement. Importez une image, ajoutez un filtre, votre copy et vos hash tags. Pour taguer un produit, le fonctionnement est le même que pour mentionner un utilisateur. En dessous de l’option « Identifier une personne », vous devriez voir « Identifier un produit ».

Entrez le nom du produit que vous souhaitez mentionner. Si votre catalogue est correctement relié, vous devriez le voir apparaître ! Une fois tous vos tags ajoutés (5 sur une image simple), il ne reste plus qu’à partager !

Ajouter des stickers Produits à vos Stories

Le fonctionnement est très similaire par rapport à un post classique ! Vous avez la possibilité de taguer un produit de votre catalogue qui permet aux utilisateurs de cliquer dessus et d’obtenir des informations telles que : nom du produit, prix, et une description. Les stickers Shopping peuvent être placés aussi bien sur des images que des vidéos. Ces derniers peuvent prendre différentes formes : une icône « Shopping bag », un sticker indiquant le nom du produit en gris, couleurs arc-en-ciel ou encore avec un texte en transparence. Rendez-vous dans la partie création de story et importez une image ou vidéo. Cliquez ensuite sur l’option « Ajout de stickers » et sélectionnez le sticker Produit.

Il est temps de choisir un des produits de votre catalogue ! Une fois cela fait, vous pouvez changer la forme et la couleur du sticker en cliquant dessus ainsi que le déplacer où vous le souhaitez en restant appuyé dessus. Pour rappel, vous ne pouvez pas renommer un produit à partir de votre Story. Il vous faudra pour cela avant le modifier directement dans votre catalogue. La plus grande force de ces fonctionnalités Instagram Shopping est qu’elle est accessible à des comptes non-vérifiés (sans badge bleu) et avec moins de 10 000 abonnés. Quelque soit la taille de votre business et de votre communauté, vous avez ainsi l’opportunité de :

  • créer un véritable catalogue sur votre feed Instagram
  • d’augmenter les sources de trafic vers votre boutique en ligne
  • de communiquer plus facilement des informations sur votre article

Qu’attendez-vous pour essayer ? 🛒

Freelance : la formation mobile pour vous aider à démarrer !

Freelance : la formation mobile pour vous aider à démarrer !

Vous ne le savez peut-être pas mais RDE Marketing n’est pas une agence comme les autres… Notre équipe est en effet principalement composée de freelances ! Pouvoir travailler en indépendant sur ses projets est une forme de liberté et de flexibilité qui nous tient à coeur. Le revers de la médaille est que que l’on se pose BEAUCOUP de questions.

Comment trouver mes premiers clients ? Comment faire ma promotion ? Comment fixer mes tarifs ? Quels sont les outils à utiliser pour gérer tout ça ? Etc.

Vous vous reconnaissez ?

Autant vous dire qu’à nos début, on aurait aimé avoir quelqu’un pour nous accompagner sur toute cette partie que l’on découvre au fur et à mesure. Et c’est exactement l’expérience que nous propose Inteach Academy : une formation sur mobile qui vous guide sur 4 semaines sur la mise en place de votre activité de freelance. Avec coach à disposition. Le tout gratuitement.

C’est trop beau pour être vrai ? On vous explique comment ça marche.

Faire décoller son activité de freelance avec Inteach Academy

La spécialité d’Inteach c’est de proposer des formations mobile learning, ce qui signifie tout simplement directement sur votre mobile !

L’avantage est que les contenus de formation sont découpés sous forme de capsule : des micros-contenus que vous consommez quand vous le souhaitez tout au long de la journée. Rapide et efficace pour vous former à tout type de sujet (RH, marketing digital, commercial) sans passer trois heures à potasser.

Leur toute nouvelle formation s’adresse spécifiquement aux freelances qui souhaitent se lancer !

Le programme

Durant 4 semaines de formation, vous recevez tous les jours 2 à 4 vidéos ou modules d’environ 3 minutes. Ces modules peuvent prendre la forme de conseils, d’astuces, ou de minis-tutoriels à suivre sur votre téléphone.

Au programme, 4 grandes thématiques :
1) « Démarrez du bon pied » en travaillant sur votre positionnement, vos outils de communication, votre réseau et découvrez les principales plateformes de freelance à votre disposition
2) « Construisez votre camp de base digital » en déterminant les outils dont vous aurez besoin. Un site internet ? Un ou des réseaux sociaux pour promouvoir votre activité ?
3) « Touchez votre cible » grâce à diverses techniques (SEO, e-mailing, landing page et même growth hacking !)
4) « Facilitez votre vie de freelance au quotidien » notamment sur la facturation, la gestion quotidienne de vos clients, etc.

N’hésitez pas à lire le programme détaillé!

Ce que l’on aime particulièrement

À chaque fin de module, il vous sera demandé de répondre à une ou plusieurs questions sur votre propre activité. L’idée est de mettre en pratique ce que vous venez d’apprendre immédiatement !

Et pour vous aider, vous ne serez pas tout seul ! Matthieu qui gère la formation sera votre interlocuteur et coach tout au long de ces sessions.

Vous aurez également accès au groupe Facebook privé de la formation où vous pourrez échanger avec les autres freelances inscrits durant cette session.

L’objectif est de partager vos progrès tout au long de votre formation et de pouvoir poser toutes vos questions ! Car avant tout lorsqu’on est freelance, c’est la solitude qui peut nous peser. C’est l’occasion de rejoindre une communauté diverse et variée de personnes qui rencontrent les même problématiques que vous…

Combien ça coûte ?

Comme expliqué plus haut, cette formation ne vous coûtera pas un centime.

Très peu de micro-entreprises le savent mais vous êtes remboursés à 100% par le FIFPL sur ce type de formation. Concrètement, comment cela fonctionne ?

À votre inscription, il vous sera demandé de signer une autorisation de prélèvement du montant de la formation. Rien n’est débité tant que votre demande de formation n’est pas validé. De plus, vous n’avez aucune démarches administratives à faire. L’équipe d’Inteach s’en charge pour vous et vous prévient lorsque tout est accepté.

Prochaine session prévue le 28 octobre !

Les premières semaines de formation ont déjà démarré, c’est d’ailleurs celles que nous suivons. Pour la prochaine session, il faut vous inscrire dès maintenant car les places sont limitées !

Si vous avez des questions ou n’êtes pas sûrs que cela vous corresponde, n’hésitez pas à écrire à Matthieu pour échanger.

Nous on retourne suivre notre module du jour ! 💪

Later, notre nouvel outil de planification Instagram

Later, notre nouvel outil de planification Instagram

Après des années de fidélité à Hootsuite, l’équipe RDE teste un nouveau jouet dédié à la planification sur les réseaux sociaux ! C’est l’outil Later qui a attiré notre attention… Nous avons profité de l’été pour migrer petit à petit nos différents comptes clients sur celui-ci. Un mois d’utilisation plus tard et… Cette plateforme de veille / programmation fait désormais de nos indispensables !

Later, outil de planification pour Instagram… Mais pas que !

Pourquoi choisir un outil de planification spécialisé pour Instagram ?

Tout simplement car le réseau social se développe très fortement ces dernières années. Nous avons donc de plus en plus de demandes de création et d’animation de comptes Instagram.

Il faut savoir qu’Instagram comporte de nombreuses fonctionnalités de publication très spécifiques (création d’album, mention, vidéo, story, story à la une, IGTV)… Et qui sont peu prises en compte sur des plateformes pourtant complètes comme Hootsuite.

Le fait qu’Instagram soit un réseau social de contenus visuels peut vite faire de sa gestion un vrai casse-tête. Il ne s’agit pas simplement de publier ses différents contenus à la suite comme sur Facebook, il faut également s’assurer d’un rendu global esthétique et cohérent.

Bref Hootsuite ayant atteint ses limites, il était temps d’opter pour un outil spécialisé.

La force de Later est d’offrir une plateforme conçue à la base pour la publication sur Instagram. Mais pas que ! Il est désormais possible de publier sur les principaux réseaux sociaux tels que Facebook, Twitter, LinkedIn.

Later peut donc tout à fait remplacer votre outil de planification habituel… Passons donc en revue les différentes fonctionnalités proposées :

Les fonctionnalités de Later à découvrir

La programmation peut se faire à votre guise via l’interface web – beaucoup plus user-friendly qu’Hootsuite – ou l’application mobile (disponible sur IOS et Android).

Prévisualiser

Les connaisseurs d’Instagram savent qu’avant de publier quoi que ce soit, il faut s’assurer que le rendu sur le profil soit avant tout joli ! Cela demande un peu d’organisation car les publications sont pensées comme des ensembles cohérents, capables de vivre ensemble.

Later l’a bien entendu pris en compte et propose un calendrier permettant de visualiser tous vos contenus programmés.

Il est ainsi facile de réorganiser l’ordre de vos publications si besoin avec un simple glisser-déposer.

Programmer

Pour publier, c’est tout aussi facile. Vous commencez par télécharger votre contenu dans votre bibliothèque de média. Il est possible de lier votre compte Dropbox ou Google Drive, très pratique !

Une fois cela fait, il vous suffit de cliquer sur la photo ou la vidéo qui vous intéresse pour créer votre post :
rédiger votre texte
ajouter vos hashtags (un moteur de suggestions de hashtag est intégré)
déterminer la date et l’heure de publication (une option d’aide est disponible afin de choisir le meilleur moment pour publier en fonction de vos précédents résultats obtenus sur vos dernières publications)

Une fois votre publication prête, elle s’ajoute à votre calendrier !

Si vous possédez un compte Instagram Business, vous n’avez plus rien à faire. Les publications seront postées directement depuis Later.

Si ce n’est pas le cas, vous recevrez une notification le jour J afin de valider la publication sur Instagram. Ou vous pouvez aussi décider de passer en compte Business, cela prend 5 minutes !

Faire de la veille

Afin de préparer la suite de votre calendrier ou pour réaliser votre veille, accédez à la fonction de recherche intégrée sur Later.

Que cela soit sur un nom de compte ou des hashtag spécifiques, trouvez facilement du contenu de qualité voire de l’UGC (User Generated Content) à repartager.

Pour partager le contenu d’un autre utilisateur, nous passons généralement par l’application Repost. Celle-ci permet notamment d’ajouter la mention du nom du compte directement en bas à droite ou à gauche de la photo. Mais pas de programmer à l’avance ! Ce qui peut être vite chronophage lorsque l’on partage très régulièrement du contenu créé par sa communauté.

Later vous permet de repartager une photo et une vidéo tout en mentionnant le compte dans le texte de la publication. Ce n’est pas encore parfait mais c’est un début !

Accéder au reporting intégré

Enfin, une option assez poussée est celle du système de reporting.

Visualisez en un coup d’œil l’activité de votre compte grâce à de nombreuses catégories d’indicateurs tels que :

  • la performance générale de votre compte (nombre de followers, croissance mois par mois, vue de profil, clic sur le site web, clic du lien dans la bio…)
  • la performance de vos posts (impression, reach, like, commentaire, enregistrement…)
  • la performance de vos stories (impression, reach, réponses, durée de vue…)
  • l’analyse de votre audience (âge, sexe, localisation, moments d’activité sur Instagram…) 

Combien ça coûte ?

Un outil aussi complet a évidemment un coût ! Celui-ci reste toutefois relativement bas, le plus cher étant le compte dédié aux agences à 49$ par mois. D’autres plans pro démarrent à 10$ selon le nombre de comptes Instagram que vous souhaitez connecter.

Vous pouvez même décider de tester l’outil gratuitement au départ. Vous n’aurez pas accès à toutes les fonctionnalités et serez limités en nombre de publication par mois, mais cela reste un bon moyen de découvrir Later avant de vous lancer !

Nous n’avons pas encore exploré toutes les facettes de Later mais nous voyons déjà la différence en terme de temps passé à planifier nos posts. Ce fut donc pour nous un bon investissement !

Et vous, avez-vous déjà testé Later ? Ou un autre outil de planification dédié à Instagram ? Pourquoi celui-ci vous a t-il convaincu ?

Medium, la plateforme où créer votre blog ?

Medium, la plateforme où créer votre blog ?

Si vous ne vivez pas au fond de l’Alaska, vous avez sûrement déjà entendu parlé de Medium.

Par contre, il est possible que vous ne vous soyez jamais intéressé de près à cette plateforme de blogging. C’était notre cas jusqu’à ce qu’on décide de creuser un peu !

On vous partage les principaux arguments qui nous ont convaincus.

Mais avant tout, qu’est-ce que Medium ?

.

Créé en 2012 par Evan Williams et Biz Stone, les fondateurs de Twitter et Blogger, la plateforme a réussi à s’imposer assez rapidement ! Elle comptabilise désormais plus de 60 000 visiteurs par mois.

Medium est une plateforme de blogging au style minimaliste, où l’on se concentre sur le contenu. Tout est dans le titre en effet : « Welcome to Medium, where words matter« .

Attention toutefois à ne pas la confondre avec un CMS de type WordPress. Medium s’apparente plutôt à un réseau social dédié aux contenus longs !

Même s’il est tout à fait possible de publier des articles via la plateforme en utilisant leur éditeur, cela n’est pas sa fonction première.

Le principal atout de Medium, c’est son pouvoir de viralité !

Allez assez teaser, on vous explique concrètement comment tout ça fonctionne…

Démarrer sur Medium

1ère étape : importez votre contenu facilement

Le premier bon point si vous avez déjà un blog est que vous n’aurez pas à tout recommencer !

En effet, nul besoin de publier nativement sur Medium. La plateforme vous permet d’importer votre travail de n’importe où sur le web et de le re-publier sur son interface.

En quelques clics, votre contenu se retrouve dupliqué… Tout en échappant à la sanction de « contenu dupliqué » de Google! Il sera considéré comme « syndicated content », ce qui signifie simplement re-partagé par une tierce partie.

Vous aurez également la possibilité de customiser des éléments tels que le titre, le contenu du texte, la disposition des images avant de le partager.

Bref, il ne vous reste plus qu’à suivre les guidelines de Medium pour transférer votre contenu existant facilement.

2ème étape : liez vos réseaux sociaux

Si vous avez déjà une communauté importante (ou en devenir) sur vos réseaux sociaux, faites en sorte qu’ils vous suivent sur Medium !

Lorsque vous reliez votre profil Twitter ou Facebook à la plateforme, celle-ci va automatiquement vous connecter aux personnes qui vous suivent ET qui sont présentes sur Medium également. Ils auront ainsi accès à vos contenus sur leur interface.

3ème étape : suivre vos analytics

Comme toute plateforme qui se respecte, Medium vous donne accès à des metrics sur votre contenu.

L’objectif est évidemment de suivre la performance de vos articles sur sa plateforme à travers notamment :
– les Vues VS les Lectures, les vues étants le nombre de visiteurs ayant cliqué sur votre article VS les lectures qui sont le nombre (estimé) de personne l’ayant lu entièrement
– les Fans représentent le nombre de lecteurs uniques qui « applaudissent » votre article. C’est en gros l’équivalent du « like » sur Facebook.
– les Détails d’audience, pour chaque article, vous aurez accès à cette fameuse section « Détails » qui vous donnera plus d’information sur qui sont vos lecteurs.
– le Résumé, en haut de chaque page « Détails », vous verrez apparaître un résumé des performances de votre article incluant le nombre total de vues et le ratio de lecture (un pourcentage estimé des personnes ayant parcouru votre article jusqu’au bout).

D’autres analytics sont disponibles lorsque vous passez à une version payante. Depuis 2017, Medium a en effet lancé un abonnement premium à 5$/mois qui permet aux lecteurs d’accéder à des contenus exclusifs et aux rédacteurs de jouer avec d’autres fonctionnalités.

Parmi ces fonctionnalités, on peut noter d’autres analytics telles que les vues par type de source de trafic ou encore les sujets d’intérêts de vos lecteurs.

4ème étape : développer une nouvelle audience

On y arrive ! C’est tout de même le sujet au coeur de la plateforme : vous permettre de créer et faire grossir une nouvelle audience !

Pour cela, votre mission si vous l’acceptez est de réussir à récolter le plus de « Clap » possible ! Et ce, dans les 24h suivant la publication de votre article sur Medium.

Obtenir à minima 50 claps uniques (donc de 50 personnes différentes) dès publication vous donnera l’opportunité d’être mis en avant sur la plateforme dans la rubrique Top content, sur la page d’accueil ou dans des rubriques spécialisées par domaine.

Pour cela, pas de secret mais quelques astuces telles que :
partager le lien de votre article à votre réseau ou dans votre newsletter le jour de sa sortie
– publier automatiquement votre article sur vos autres plateformes LinkedIn, Facebook et Twitter
– demander à vos collègues et amis de venir vous « clapper » pour vous donner un coup de pouce

Gardez en tête que chaque personne sur Medium peut attribuer jusqu’à 50 claps PAR ARTICLE pour vous exprimer son intérêt.

Alors, vous vous lancez ?

Tout ça est bien beau mais avant de vous rajouter un outil supplémentaire, vérifiez que Medium est adapté pour votre cas !

Si vous vous lancez dans le blogging, il peut être tentant de songer à démarrer uniquement via Medium.

Cela n’est pas quelque chose que nous vous conseillons. En effet, la plateforme offre très peu de personnalisation au niveau du design et n’offre clairement pas les mêmes fonctionnalités qu’un WordPress.

Les analytics sont assez limitées et vous n’avez pas la possibilité d’installer Google Analytics via leur plateforme. La seule solution pour obtenir plus de statistiques est de passer à la version payante.

Enfin, de nombreuses personnes ont exprimées leur mécontentement sur la direction que prend Medium ces dernières années. Multiplication des bannières et pop-up publicitaires ou encourageant à s’inscrire, accès bloqué à certains contenus pour les non-membres, autant d’éléments qui pourraient nuire à votre objectif d’audience.

Notre avis ?
Se lancer sur Medium oui mais en s’en servant uniquement comme un outil de relais de votre blog existant pour tester !