Pendant ce temps, Instagram débloque la messagerie directe et les lives sur ordinateur

Pendant ce temps, Instagram débloque la messagerie directe et les lives sur ordinateur

Vous qui utilisez souvent Instagram depuis votre ordinateur, n’avez-vous pas remarqué un petit changement ces derniers temps ? Non ? Et pourtant, voilà qui devrait ravir de nombreux community managers : il est désormais possible d’envoyer et recevoir des messages privés, mais aussi de regarder des lives IG directement depuis votre pc et depuis la plateforme ! Des fonctionnalités jusqu’alors disponibles uniquement sur l’application mobile…

La Messagerie Directe Instagram sur ordinateur : du pain béni pour les community managers !

Gérer les messages privés d’une marque sur Instagram sans avoir à se rendre sur l’application mobile de la plateforme… Jusqu’ici, cela relevait souvent du casse-tête pour les community managers. Parmi les solutions qui s’offraient à eux, nous avions quelques outils de modération payants, ou bien la possibilité de répondre aux DM (Direct Messages) Instagram directement depuis la boîte de réception Facebook de la page entreprise.

Une fonctionnalité (utilisable au moment même où vous lisez cet article) qui a l’avantage de faire gagner un temps précieux aux modérateurs ! Mais qui présente néanmoins quelques limites :

  • La modération depuis la page Facebook se limite aux entreprises et aux community managers…
  • … Qui nécessite donc d’avoir une page Facebook entreprise
  • Dans la pratique, il n’est pas possible de créer une nouvelle conversation, ni individuelle, ni groupée

 Ce qui nous amène aux faits. Déjà en ce début d’année, Instagram annonçait des tests en cours pour le développement de la fonctionnalité DM depuis un navigateur web étaient. Et nous y voici !

Est-ce que ça fonctionne comme sur l’application ? La réponse est oui. Sans installer l’application Instagram sur votre pc, vous pourrez depuis votre navigateur web :

👌 envoyer des messages, en recevoir et y répondre !
👌 liker les messages que vous recevez
👌 créer une conversation groupée
👌 gérer les invitations par message
👌 partager du contenu via la messagerie directe.

Regardez les lives de vos comptes préférés depuis votre PC !

Ce n’est pas un scoop, ces dernières semaines ont eu un effet de boost sans précédent sur les moyens de communication et rendez-vous à distance. Parmi les outils plébiscités : les lives Instagram ! Eux aussi n’étaient jusqu’ici réservés qu’à l’application mobile…

Mais tout ça, c’est de l’histoire ancienne (merci le confinement ?). Vous pouvez désormais suivre votre cours de yoga sur un écran de pc ou de tablette, et ça c’est quand même beaucoup plus pratique.

Ce qui ne change pas :

👌 vous accédez au live depuis le compte de celui qui l’organise
👌 durant le live, vous pouvez lire les commentaires et poster les vôtres

Ce qui change (mais pour notre plus grand bonheur) :

👌 la taille de votre écran est prise en compte pour l’affichage de la vidéo
👌 les commentaires apparaissent à droite de la vidéo : ils ne sont pas en transparence pour ne pas gêner la visibilité. 

Source : Android Police ; « Les diffusions Instagram en direct peuvent désormais être visionnées sur le Web »

A noter, qu’il sera nécessaire d’installer l’application Instagram sur votre pc. La seule limite que nous avons en revanche relevé sur cette nouvelle fonctionnalité : vous ne pouvez pas encore créer vos propres lives depuis votre ordinateur. Peut-être la prochaine étape pour Instagram ?

Sources :
Sharing Agency ; « Messages privés et lives Instagram disponibles sur ordinateur »
Phonandroid ; « Instagram : vous pouvez maintenant suivre les lives depuis un navigateur pc »

Crédit photo: Erik Lucatero

16 exemples d’utilisation de la fonction Carousel d’Instagram

16 exemples d’utilisation de la fonction Carousel d’Instagram

Début 2017, Instagram a introduit la possibilité d’inclure jusqu’à 10 images et vidéos dans une seule publication – et depuis, cette fonctionnalité est devenue ÉNORME dans le partage de contenu.

Et pour les moments où vous n’arrivez pas à choisir un seul selfie. Tout est dans les angles de prise de vue, non?

Voici un exemple tiré de Entertainment Weekly :

Notez bien cette légende qui mentionne un lien pour en savoir plus dans la biographie du profil – toujours important lorsque vous essayez de générer du trafic vers votre site web à partir d’Instagram !

Maintenant que cette fonctionnalité existe depuis un certain temps, examinons comment certaines grandes marques l’utilisent pour enrichir le contenu qu’elles partagent ; et comment vous pouvez faire de même.

Comment tirer le meilleur parti de cette fonctionnalité majeure ?

Voyons comment vous pouvez l’utiliser !

Allez en coulisses

Donner à vos fans et à vos abonnés un aperçu de ce qu’il se passe en coulisses n’est pas seulement une bonne idée lorsque vous écrivez un article de blog – c’est aussi une utilisation parfaite de cette fonction d’Instagram.

Par exemple, lorsque la librairie Strand Book Store de New York invite les auteur.e.s à signer leurs derniers ouvrages, ils peuvent publier des photos les montrant au travail :

Vous pouvez également donner à vos fans et à vos abonnés un avant-goût de ce sur quoi vous travaillez, comme dans cet aperçu des coulisses de Disney :

Les photos avant/après sont une autre façon d’utiliser cette fonction pour récompenser vos abonnés, comme dans ce post de DC Comics :

Bien sûr, la vie (et Instagram) ne se résume pas à des photos ; ce qui nous amène à la prochaine grande façon dont les marques tirent parti de cette fonctionnalité !

Donnez vie à votre publication grâce à la vidéo

Instagram vous permet de mélanger et de faire correspondre des images et des vidéos, de sorte qu’une seule publication peut contenir les deux !

Vous pouvez aussi choisir de ne faire que de la vidéo, comme dans ce post de l’Instagram officiel des Academy Awards :

BuzzFeed Tasty, qui se spécialise dans les recettes de cuisine, utilise la vidéo dans ses carrousels pour faire la démonstration des instructions :

Des messages comme celui-ci ne se contentent pas de vous montrer ce qu’il faut faire, ils vous disent tout en détail en incluant la recette complète qu’ils vous montrent dans la légende du carrousel.

Ce qui nous mène tout droit à la prochaine grande tendance que vous pouvez essayer :

Utilisez votre légende pour raconter l’histoire

Tout comme Facebook, Instagram vous donne beaucoup de place pour vos légendes ; et son format « taper pour agrandir » permet d’accéder très facilement à des légendes plus longues sans quitter votre flux.

Profitez de l’espace dont vous disposez et utilisez vos légendes pour contextualiser une série d’images/vidéos ayant un thème commun, comme le fait Teen Vogue ici :

Voici un autre exemple du Washington Post:

Vous pouvez même créer un graphique personnalisé pour mettre un peu plus de contexte dans la série de médias de votre poste Instagram !

Et n’oubliez pas que l’important n’est pas uniquement ce que vous avez à raconter…

Suscitez une conversation dans vos commentaires

Comme beaucoup de des stratégies évoquée, cette dernière n’est pas une nouveauté. Bon sang, inviter les gens à partager leurs pensées en commentaire, c’est la base de la communication sur les réseaux sociaux !

Mais cette stratégie et beaucoup d’autres de cette liste ont en commun le fait que la fonction carrousel d’Instagram vous permet de le faire de manière inédite.

Par exemple, regardez comment MTV fait parler les utilisateurs en incluant différentes photos dans une seule mise à jour et en leur demandant leur avis :

Bien entendu, les légendes ne sont pas le seul endroit où vous pouvez utiliser des mots ; et elles ne sont pas non plus le seul endroit où vous pouvez faire réfléchir les gens !

Soyez créatifs avec du texte en image

Nous avons vu plus haut la manière dont vous pouvez créer une image de citation personnalisée à inclure dans votre publication Instagram, mais ce n’est pas tout ce que vous pouvez faire avec des graphiques !

Par exemple, regardez comment Refinery29 utilise les données pour créer une expérience de type infographie :

En visualisant les données et en donnant un contexte supplémentaire à votre légende, vous pouvez raconter une histoire interactive et captivante dans un seul et unique post Instagram.

Et aussi précieux que soit ce type de contenu, au bout du compte, vous êtes une marque, ce qui signifie qu’il y a une autre façon d’utiliser cette fonctionnalité !

Montrez votre marchandise

Vous méritez d’être fier de ce que vous avez à offrir, et il est parfois difficile de le montrer correctement en une seule image !

Il s’agit peut-être d’un produit qui a fière allure sous différents angles ou qui peut être utilisé de différentes manières. Comme celui-ci, du compte Instagram d’Etsy :

Peut-être lancez-vous plusieurs nouveautés en même temps, comme dans cet exemple de la marque Promod :

Que vous souhaitiez mettre en valeur un seul ou plusieurs articles, la fonction carrousel d’Instagram vous offre une grande liberté !

Enseignez quelque chose

Le fait de pouvoir partager plusieurs images ou vidéos en un seul post les rend beaucoup plus interactives, ce qui est parfait lorsque vous voulez partager des conseils et des fun-facts !

Merriam-Webster utilise des messages comme celui-ci pour partager son mot du jour : la première image donne une définition, tandis que la seconde donne des exemples de ce mot dans une phrase…

L’éditeur de bandes dessinées Marvel fait quelque chose de similaire en partageant des anecdotes sous forme de questions-réponses :

La fondation ACLU utilise même cette fonction pour s’assurer que les gens sont informés de leurs droits de citoyens !

Comment pouvez-vous utiliser plusieurs images dans un seul message pour éduquer vos fans et vos adeptes ? Comment peuvent-ils bénéficier de votre expérience et de votre expertise uniques ?

Utilisez-vous déjà cette fonction ? (Et un dernier conseil pour la route)

Que pensez-vous de cette fonctionnalité d’Instagram ?

Vous vous voyez l’utiliser ?

Un outil utile ou une distraction inutile ?

Faites-nous savoir ce que vous en pensez dans les commentaires ci-dessous !

Oh, et comme promis, un dernier conseil :

Dans le flux Instagram d’un utilisateur, la première image d’un carrousel n’est pas toujours la première image qui s’affiche. Instagram veut que les utilisateurs fassent défiler les images à gauche et à droite, donc parfois la première image qu’un utilisateur voit sera en fait la dernière du carrousel, ou une de celles du milieu !

En fonction de ce que vous partagez, il peut donc être judicieux d’utiliser la légende pour demander aux utilisateurs de faire défiler le carousel jusqu’au début. Ainsi, si le fait de visualiser les images dans un certain ordre fait une différence, vous pouvez vous assurer qu’ils voient l’ensemble !

Nous vous laissons avec cet exemple de Dwayne Johnson, qui fait exactement ça :

Inspirant, non? 😜

Photo by lalo Hernandez

Une communication exceptionnelle pour une situation exceptionnelle ?

Une communication exceptionnelle pour une situation exceptionnelle ?

A situation exceptionnelle, communication exceptionnelle ? Nous en faisons l’expérience en ce moment même… La semaine dernière, nous évoquions la discrétion comme une option largement préférable à une communication inchangée, qui risquerait d’être déplacée dans un contexte tel que celui que nous vivons.

Mais une fois le ménage fait sur ce qui était prévu, comment rebondir ? Quel contenu proposer pour ne pas disparaitre des fils d’actu, sans pour autant en faire des caisses ? Petit tour d’horizon des meilleures actions du communication aperçues cette semaine sur nos réseaux…

1. Proposer du contenu lifestyle

Dans des moments où il peut être mal venu de trop mettre en avant leurs produits, les marques ont tout intérêt à se positionner comme source d’inspiration et de conseils auprès de leur communauté. Et le contenu lifestyle est idéal pour cela.

👉 Pour notre client The Collective (spécialités laitières) nous avons faire le choix de suspendre les posts trop axés produit pour proposer des astuces Do It Yourself, notamment avec la réutilisation des pots.

👉 Pour un autre de nos clients, Delta, spécialisé dans le yaourt grec, nous avons d’ores et déjà publié du contenu avec des idées de recettes faciles à réaliser à la maison.

Voici d’autres contenus que nous avons trouvé inspirants…

2. Jouer la carte de l’humour

En matière d’humour, on a eu de quoi faire cette semaine. Mais alors, par pitié, si vous allez dans ce sens, jouez-la fine.
Posez-vous les bonnes questions :  quel est le ton habituellement adopté par la marque (déjà humoristique ou non) ? Votre secteur d’activité est-il propice pour rebondir sur la situation ? Evitez à tous prix les lourdeurs qui seront 10 fois pires qu’un silence réfléchi.

👉 Pour notre client WIV (vente de vin à domicile), nous avons mis en suspens les actions prévues et avons imaginé une série de posts « pour voir le verre à moitié plein » pour les jours à venir.

 

Sinon, il y a ces posts qui nous ont bien fait rire…

3. Adopter une posture pédagogique

Lorsque nous sommes face à des situations déroutantes comme celle que nous vivons, nous sommes bien souvent en manque d’informations et de repères. Les médias en ligne l’on bien compris et en ont fait le sujet principal de leurs derniers articles. Si l’information est pertinente et possède une vraie valeur ajoutée, le contenu devient alors ultra qualitatif.

C’est notamment le cas pour ces deux articles :

 👉 Maddyness – Entrepreneurs, tout ce que vous devez savoir pour faire face au coronavirus

👉 Welcome to the Jungle – Confinement : 13 conseils pour assurer en télétravail

Bon à savoir : contenu pédagogique ET humoristique peuvent aller ensemble !

 

4. Ne pas couper le lien

Quand le client est contraint de rester à la maison c’est la marque qui s’invite chez lui ! Outre les salles de sports, cours de danse, de yoga et autres pratiques physiques qui proposent des cours en ligne, d’autres marques s’y sont mises. C’est notamment le cas du Petit Ballon. En créant « l’Ecole du Petit Ballon », la marque propose des lives quotidiens sur Instagram pour parler vin. Une bonne idée pour maintenir le lien avec ses abonnés…

En attendant la suite des événements, vous aussi partagez-nous vos plus belles trouvailles !

Crédit photo: Markus Spiske

Reporting : les indicateurs de performance Instagram à suivre

Reporting : les indicateurs de performance Instagram à suivre

Les indicateurs de performance ont mis un moment à arriver sur Instagram. Depuis que les marques et influenceurs ont pris possession de la plateforme et quand officiellement Facebook a repris les rennes, les choses ont considérablement évolué.

Il est en effet désormais possible d’accéder à un certain nombre de statistiques en utilisant notamment un compte Instagram Business.

I. Où accéder à ses indicateurs de performance Instagram ?

a. Dans vos paramètres de compte

Vous retrouvez la rubrique « Statistiques » en clinquant en bas à droite sur Paramètres puis sur « Mes statistiques ». Cette rubrique est divisée en 3 parties : votre activité, votre contenu et les personnes qui vous suivent

2. Sous vos publications 

Lorsque vous sponsorisez une publication (vous lui attribuez un budget publicitaire), vous avez également accès à des indicateurs de performance spécifiques.

Rendez-vous sur la publication concernée et cliquez sur « Voir les indicateurs de campagne ».

Comme vous pouvez le constater, Instagram vous livre un nombre important d’indicateurs de performance que vous pouvez choisir d’intégrer à votre reporting.

Il n’est toutefois pas forcément pertinent de les suivre tous ! Selon votre stratégie et les objectifs définis, il est préférable de se cantonner aux indicateurs qui vous serviront à analyser les résultats de vos dernières actions.

Voyons ensemble les principaux indicateurs dont vous pourriez avoir besoin.

II. Les indicateurs de performance Instagram à suivre

1. La portée / le reach

Il s’agit d’un des indicateurs les plus importants quand il s’agit d’analyser la performance de votre présence sur les réseaux sociaux. Instagram n’échappe pas à la règle !

Tandis qu’auparavant on assistait à une véritable course aux likes, le débat autour de la suppression de ces derniers poussent les marques à se re-centrer sur d’autres critères.

La portée (ou le « reach » en anglais) montre combien de comptes uniques ont vu votre publication et est donc un critère indispensable pour estimer votre visibilité

Si votre objectif est d’augmenter la notoriété de votre marque et de toucher le plus grand nombre d’utilisateurs possible, concentrez-donc sur la croissance de votre portée

Ainsi, si une de vos publications a une portée plus importante que d’habitude (ou au contraire plus basse !), cela doit vous servir d’apprentissage pour vos futurs posts et stories.

Quel hashtag avez-vous placé ? Quel appel à l’action avez-vous utilisé ? Avez-vous publié à un moment particulier de la journée ? Etait-ce un contenu différent de que vous proposez habituellement ?

Tous ces facteurs peuvent avoir un impact direct sur la portée de votre publication.

Quelle est la différence entre la portée et le nombre d’impression ? 

Ces deux données sont souvent confondues, prenez garde au moment de votre analyse !

Pour faire simple, la portée trace le nombre de vues par compte unique de votre publication, tandis que les impressions représentent le nombre de fois où votre publication est apparu dans un fil d’actualité (une seule et même personne peut donc l’avoir vu 5 fois).

Selon votre objectif, l’un ou l’autre peut-être plus ou moins intéressant :

– avec la portée, je suis sur un objectif de notoriété et souhaite toucher le plus grand nombre de personne possible

– avec les impressions, je cherche à délivrer un message et le faire mémoriser et souhaite donc avoir un nombre répétitions de mon message plus ou moins important.

2. Le taux d’enregistrement

Le nombre d’enregistrement d’une publication est l’un des indicateurs de performance Instagram les plus en vogue !

Les utilisateurs ont en effet la possibilité d’« enregistrer » une publication pour pouvoir la retrouver facilement plus tard. Pour cela, un simple clic en bas à droite du post sur l’icône marque-page suffit.

Ces enregistrements d’utilisateurs sont un signal fort pour l’algorithme d’Instagram car ils sont synonymes d’un réel intérêt de votre contenu.

Ainsi, plus votre publication sera sauvegardée, plus Instagram diffusera celle-ci !

Repérez les contenus les plus sauvegardés sur votre page et tâchez de les répétez.

3. Les ventes

Instagram a bel et bien pris le tournant du e-commerce et a su développé bon nombre de fonctionnalité dans ce sens : tag de produit, catalogue, sticker produit en Story… Et ce n’est pas prêt de s’arrêter !

Pour pouvoir à votre tour suivre vos ventes, il vous suffit d’ajouter des liens UTM (le lien de votre bio par exemple !). Cela vous permettra également de tracer les résultats de vos campagnes via Google Analytics ansi que les revenus générés.

C’est un bon moyen d’évaluer quel type de contenu transforme le plus.

4. Le taux d’engagement 

Comme nous le disions plus haut, les likes sont en voie de disparition sur Instagram ! Face à cela, les commentaires sont devenus LE principal indicateur d’engagement pour les marques.

Le taux d’engagement est un indicateur-clé de la manière dont réagissent vos abonnés à votre contenu. Ainsi, si ces derniers aiment, commentent et partagent votre publication, vous le verrez directement !

Comment le calculer ? Chacun le fait à sa manière mais, en règle générale, il faut diviser le nombre total de réactions (like, commentaire, partage) par votre nombre d’abonné, puis multiplier le résultat par 100 pour obtenir un pourcentage.

Si vous remarquez un fort taux d’engagement, cela signifie qu’une large partie des gens qui vous suivent sont activement engagés . En cas de taux bas, il est temps de regarder de plus près ce qui plaît pas. 

Attention, soyez vigilant lorsque vous comparez des contenus différents. Par exemple, le taux d’engagement des vidéos sont généralement plus bas qu’une publication photo. L’explication est simple : sur des vidéos, les utilisateurs seront engagés en « regardant » simplement celle-ci, non pas forcément en la likant. Comparez ces deux formats en regardant le reach ou le nombre de commentaire plutôt. 

5. Les vues de Stories

Le format Story peut prendre la forme d’une série de photos agrémentées de gif, de texte ou bien encore de minis-vidéos. La seule limite est votre créativité

L’objectif de ce format est de proposer un contenu interactif, dynamique mais surtout qui répond à la curiosité de vos abonnés. 

Le premier indicateur à surveiller est donc le nombre de vues que vos stories génèrent (ou combien de vues vous perdez !). 

Chaque story publiée possède ses propres indicateurs d’impression et de navigation. C’est donc à une première analyse possible. Le plus intéressant reste de comparer la performance d’un ensemble de stories relié à un même sujet. 

Ex : je souhaite publier une recette et publie donc une première story indiquant la recette que je vais détailler, une deuxième story avec la liste des ingrédients, une troisième story avec les premières étapes, etc. L’objectif est de vérifier quel impact a eu cette série de stories dans son ensemble. 

Voici quelques indicateurs que vous pouvez calculer :

  • le taux de completion de vos stories : c’est le nombre de personne qui a regardé votre série de stories d’une traite du début jusqu’à la fin ! Preuve que vous avez réussi à les tenir en haleine ! Pour cela, faites la soustraction du nombre de vues de votre dernière story au nombre total de vues sur votre première story. Divisez ensuite par le nombre de vues de votre première story pour obtenir le pourcentage de personne qui ont vu l’ensemble de votre série.
  • le taux d’abandon après votre première story : l’objectif est d’accrocher l’attention dès la première story en effet ! Il est donc pertinent de calculer combien de personne ont abandonné dès la lecture de cette dernière et n’ont pas continué. Prenez le nombre de vues de celle-ci puis soustrayez le nombre de vues de votre seconde story. Enfin, on divise par le nombre de vues de la première pour obtenir un pourcentage.

6. Le moment de publication

Le jour et l’heure de publication influent fortement sur le taux d’engagement de vos publications !

En effet, gardez-vous de publier aux moments où votre cible est occupée voire… en train de dormir. Il s’agit de déterminer quels sont les créneaux où celle-ci sera le plus réactive et prompte à accueillir votre contenu.

A vous de tester plusieurs plages horaires !

Vous pouvez également garder un oeil dans vos Statistiques, dans la partie Audience. Vous y trouvez un aperçu des moments où votre audience est la plus active.

7. La croissance de vos abonnés 

Garder un oeil sur votre croissance de nombre d’abonnés a toujours été une métrique importante.

Désormais, l’analyse est plus poussée : grâce aux indicateurs d’Instagram, vous pouvez connaître le nombre exact de followers acquis et perdus par jour.

Avoir  ce niveau de précision est précieux pour comprendre quel type de contenu aide à la croissance de votre compte. Ou au contraire entraîne la perte de followers.

Ainsi un pic de désabonnement après une publication peut être un fort indicateur de désintérêt voire de désaccord avec ce que vous promouvez.

Cela étant dit, on en profite pour vous rappeler qu’il vaut mieux une « petite communauté de personnes engagées » plutôt qu’un compte aux millions d’abonnés fantômes !

8. Le trafic 

Il existe différentes manière de drainer du trafic d’Instagram vers votre site internet par exemple. 

Il est par contre plus compliqué de mesurer l’impact de chacune d’entre-elles ! 

Si vous faites partie des chanceux dont le compte dépasse 10k abonnés, vous avez la possibilité d’insérer des liens dans vos stories. Si comme la majorité des cas, cela ne vous concerne pas – sachez qu’il existe des outils tels que Linkin.bio vous permettant d’insérer plusieurs liens dans votre bio et de mesurer le nombre de clic de chacun ! 

Vous avez désormais la liste complète des indicateurs de performance Instagram à suivre de près !

A vous de la personnaliser en fonction de vos besoins spécifiques… 3, 2, 1… Grammez !

Reporting : les indicateurs de performance Instagram à suivre

Percer le mystère de l’algorithme d’Instagram

Avant, la logique de l’algorithme d’Instagram était simple à comprendre. Vous postiez une nouvelle publication et celle-ci apparaissait dans le fil d’actualité de vos followers.

De la même manière, lorsque vous consultiez l’application, toutes les publications les plus récentes s’enchainaient. Bref, la chronologie était respectée mais ça… C’était avant !

Instagram a provoqué une véritable tollé il y quelques temps à l’annonce de son changement d’algorithme. Beaucoup ont paniqué et se sont demandés s’ils n’allaient pas perdre toute visibilité comme ce fut le cas sur Facebook.

De nombreuses rumeurs ont circulé : les vidéos fonctionneraient mieux que les photos, les publications avec trop de hashtag seraient pénalisées, etc.

Récemment, Instagram a finalement levé le voile sur toutes ces questions. C’est le moment d’y voir plus clair et d’adapter enfin votre stratégie aux critères qui comptent vraiment !

6 critères qui comptent pour l’algorithme d’Instagram 

Selon Instagram, il y aurait 6 facteurs clefs qui influencent son algorithme quant à la mise en avant de publications dans votre feed :

  • l’intérêt 
  • la relation 
  • le moment de publication 
  • la fréquence 
  • les relations avec vos followers
  • l’usage et le comportement sur la plateforme 

1. L’algorithme d’Instagram est capable d’évaluer à quel point une publication est susceptible de vous intéresser 

Votre fil d’actualité Instagram ne se base pas simplement sur les personnes que vous suivez, mais également sur celles que vous appréciez le plus.

Plus l’algorithme d’Instagram pense qu’un post vous plaira, plus il vous le fera apparaître en haut de votre feed !

Pour cela, il se base sur vos précédents comportements sur l’application et sur les anciens contenus que vous avez appréciés.

Ainsi, ce que vous voyez apparaître dans votre fil d’actualité est une combinaison de toutes vos précédentes actions. Les amis avec qui vous avez le plus interagis, les stories des comptes que vous avez le plus souvent regardées, les personnes qui vous ont mentionnés sur leur publication, et évidemment, les types de publications que vous le plus likées et commentées.

2. L’algorithme d’Instagram détermine votre niveau de relation avec vos abonnés 

L’algorithme d’Instagram tient à vous montrer en priorité les publications de vos amis, de votre famille ou des comptes qui vous tiennent à coeur.

On pourrait penser que si on suit quelqu’un sur Instagram, c’est bien que celui-ci nous intéresse.

Certes, mais Instagram tient à nous montrer ceux que l’on aime VRAIMENT beaucoup. Parce que parmi les 453 comptes que vous suivez, il y a en bien des plus ou moins importants !

Dans ce but, l’algorithme d’Instagram va se servir des interactions entre vous et vos abonnés. Par exemple, si vous commentez régulièrement les photos d’un compte ou que vous êtes vous-même mentionnés par celui-ci, cela envoie un signal à Instagram et ce compte risque fortement d’être catégorisé comme étant « un ami / un membre de votre famille ».

Voici les personnes qui pourraient théoriquement être rangées dans cette catégorie :

– les personnes dont vous aimez le contenu type publications mais aussi stories ou vidéos live

– les personnes à qui vous envoyez des messages privés

– les personnes que vous recherchez

– les personnes que vous connaissez dans la vraie vie

Cela vous donne un aperçu des contenus que vous voyez en priorité sur votre feed.

Vous avez même désormais la possibilité d’indiquer directement à Instagram qui sont vos « amis proches » avec la création d’une liste privée que vous permet de leur partager du contenu exclusif.

Autre exemple, avez-vous remarqué qu’après avoir suivi une nouvelle personne, l’algorithme d’Instagram aura tendance à vous mettre en avant son contenu ? C’est une manière pour l’application de tester à quel point vous êtes intéressés par celle-ci. Selon votre niveau d’engagement sur ces premiers tests, elle vous soumettra plus ou moins régulièrement ses publications par la suite.

3. L’algorithme d’Instagram prend en compte le moment de publication 

Au delà de l’interaction obtenu, Instagram surveille également  quand le contenu a été publié.

L’algorithme a pour objectif de vous proposer les publications les plus intéressantes mais aussi les plus récentes.

Par exemple, si vous ne vous êtes pas connectés à l’application pendant les fêtes de Noël – il est probable que l’algorithme décide de vous montrer en priorité les publications datant du Nouvel an (plus récentes) plutôt que de vous montrer des contenus qui seront en quelques sortes « périmés ».

4. L’algorithme d’Instagram détermine votre fréquence d’utilisation 

Chaque utilisateur est différent et donc chaque fil d’actualité est différent !

Vous êtes un utilisateur régulier et scroller tous les jours pour voir les dernières nouveautés ? Votre fil d’actualité devrait alors se rapprocher d’un feed rangé par ordre chronologique.

Si vous vous connectez moins souvent, dans ce cas, Instagram effectue un tri et fera en sorte de vous montrer les meilleurs posts depuis votre dernier visite mettant quelque peu de côté la chronologie.

5. L’algorithme d’Instagram se base sur votre nombre d’abonnés

Cela semble assez logique. Plus vous suivez de comptes, plus Instagram aura de contenu à vous montrer. Cela implique par contre que vous ne pourrez potentiellement pas voir le contenu de TOUS ces comptes.

6. L’algorithme d’Instagram mesure votre degré d’utilisation de l’application et analyse vos comportements

Tout est dit ! De la même manière qu’instagram analyse le nombre de fois où vous vous connectez, l’algorithme mesure également combien de temps vous y passez.

Si vous passez des heures à regarder des photos de chat, il y a de fortes chances que l’algorithme d’Instagram en prenne bonne note lors de votre prochain passage…

Les idées reçues sur l’algorithme d’Instagram et autres rumeurs… 

L’algorithme d’Instagram est resté mystérieux suffisamment longtemps pour que l’on ait le temps de spéculer à son sujet.

Chacun y est allé de son hypothèse et, comme certaines idées sont encore bien ancrées, Instagram a décidé de mettre un peu d’ordre dans tout ça en répondant aux questions des utilisateurs dans une FAQ en story !

Idée reçue n°1 : l’algorithme d’Instagram mettrait plus en avant les vidéos que les photos 

Si cela est vrai pour Facebook qui a tendance à « pousser » le contenu dynamique (vidéo, diaporama, gif…), cela n’est pas la politique chez Instagram. 

Selon l’application, son fil d’actualité est le reflet de votre personnalité

Donc si vous aimez regarder des vidéos, vous aurez plus de vidéos mises en avant. De la même manière, si votre communauté est friand de ce type de contenu – vos vidéos auront plus de vues mais cela dépend uniquement de leurs préférences

Il est toutefois intéressant de noter qu’une vidéo a plus de chance d’attirer l’oeil de vos abonnés (et plus longtemps !). 

Idée reçue n°2 : les comptes ayant le plus de likes sont privilégiés 

Alors oui mais… Non ! Instagram a été critiqué pendant un temps pour la facilité avec laquelle certains comptes semblaient obtenir des millions de likes, des millions de followers, etc. 

Il s’est avéré que l’achat de fan et l’utilisation massive de robot faussaient la perception de communauté et que beaucoup d’entres-elles était en fait des communautés fantômes

L’algorithme d’Instagram a été adapté en conséquence et fait désormais la différence entre de « vraies personnes » et des faux comptes. Son objectif est avant tout d’assurer de l’authenticité et de la transparence à ses utilisateurs. 

Idée reçue n°3 : les commentaires ne comptent pas tous

Selon certains, les commentaires de moins de trois mots ne compteraient pas pour l’algorithme d’Instagram. 

Et pourtant si, même un commentaire ne contenant qu’un emoji par exemple est bel est bien pris en compte. 

C’est d’autant plus important car les likes ont vocation à disparaître… 

Idée reçue n°4 : les différents types de comptes (personnels / professionnels) ne sont pas traités de la même manière 

Encore une idée reçue influencée par Facebook sûrement. Sur Facebook, en effet, les pages professionnelles ont moins de visibilité que les comptes personnels dans le but de ne pas « polluer » le fil d’actualité des utilisateurs. 

Sur Instagram, cela ne change absolument rien

Enfin si, passer à un compte business vous permettra d’accéder à des statistiques que nous n’avez pas normalement donc n’attendez pas plus longtemps pour le faire… 

Idée reçue n°5 : Les 30 premières minutes sont les plus importantes 

Pour obtenir un fort engagement, on a longtemps cru que les 30 premières minutes après la publication du post étaient primordiales.

Et pourtant, l’algorithme ne priorise pas une publication simplement sur la base du nombre d’interaction obtenu durant ce laps de temps.

En effet, toujours dans l’idée de contenter les utilisateurs qui commentent régulièrement vos publications, vos posts leur seront montrés – même si ces 30 minutes de délai.

En résumé, que faire pour plaire à l’algorithme d’Instagram? 

Maintenant que vous avez compris comment tout cela fonctionne, il est temps d’en tirer des enseignements !

Voici quelques conseils à appliquer au quotidien :

Conseil n°1 : Passer plus de temps à poster du contenu de qualité 

Lorsque vous publiez régulièrement du contenu de qualité, non seulement vous augmentez votre engagement mais vous envoyez aussi un signal positif à Instagram !

L’algorithme vous repère alors comme un compte de qualité.

Plus votre fréquence de publication (associée à du qualitatif) sera importante, plus votre audience verra vos posts, s’engageront, etc, etc.

La fréquence idéale de publication est propre à chacun car il ne s’agit plus de poster tous les 2/3 jours mais bien du temps que vous êtes prêts à mettre derrière cet effort de contenu.

Si vous n’avez pas toute une équipe marketing derrière vous, il ne sert à rien de vouloir poster plusieurs fois par jour.

Une publication toutes les 2 à 3 jours est une bonne fréquence, mais surtout si elle devient régulière !

Conseil n°2: Ne rater aucune conversation 

Chaque commentaire laissé sur votre compte est une opportunité de démarrer une conversation avec votre communauté. 

Vous devez donc vous assurer de toujours répondre et d’engager la discussion. Cette activité alertera l’algorithme d’Instagram que vous entretenez une « relation » avec vos abonnés.

Si certains commentaires n’attendent pas de réponse, pensez simplement à les « liker » ! ❤️ 

Nous savons par expérience qu’il peut être fastidieux de ne pas louper un commentaire sur Instagram tant le nombre de notifications est élevé… Petite astuce :  rendez-vous dans vos paramètres de compte > puis sur Notifications > et sélectionnez « Désactivé » pour toutes les options sauf « Commentaires ».

Conseil n°3: Déterminer lorsque votre audience est la plus active

Si vous jetez un oeil à vos Statistiques Instagram, vous connaîtrez les moments de la journée où votre audience est la plus active et connectée à l’application.

Publiez au moment où votre communauté est la plus réactive est un bon moyen d’encourager son engagement.

Ainsi, prenez l’habitude de programmer vos publications sur des plages horaires qui correspondent à votre communauté (et non pas quand vous avez le temps ou que cela vous arrange vous ! 😉 )

Le mot de la fin 

Il est important de comprendre que l’algorithme d’instagram est constamment en évolution !

Et ces explications pourraient très bien ne plus être valide dans quelques semaines… ! En effet, la plateforme s’améliore de jour en jour grâce aux nombreuses données récupérées chaque minute.

La puissance du machine learning de l’algorithme permet ainsi d’intégrer chaque nouveau comportement ou nouvelle tendance.

Toujours est-il que la base de tout cela reste vos utilisateurs et leurs préférences. Mieux vous comprendrez votre cible, mieux vous serez capable de leur « plaire » (et par la même occasion de plaire à notre cher algorithme Instagram…)

Facebook / Instagram / LinkedIn / Tinder : le dernier meme à la mode sur Instagram

Facebook / Instagram / LinkedIn / Tinder : le dernier meme à la mode sur Instagram

Si vous ouvrez Instagram tous les matins, vous n’avez pas pu rater le dernier meme qui fait fureur en ce moment !

Si le mot « meme » ne vous parle pas, un tour sur Wikipédia nous apprend qu’un meme est « un élément ou un phénomène repris et décliné en masse sur Internet. » C’est souvent un fait d’actualité détourné, moqué et repris en masse par les internautes. 

Véritable phénomène de ces dernières années avec l’essor des réseaux sociaux et de leur capacité à faire circuler une information à la vitesse de la lumière, le meme peut prendre diverses formes (photo / vidéo / gif) et surtout provenir d’une marque, d’une célébrité ou encore d’une personne lambda. Internet se charge du reste !

Comme il n’y a rien de plus parlant que des exemples concrets, retrouvez le top des meme sortis en 2019 sur Twog.

Le meme de Dolly Parton sur Instagram

Après le déferlement de meme autour de baby Yoda qui est devenu LE meme de 2019 (pour ceux qui n’auraient pas suivi, cette adorable créature verte est un personnage secondaire de la série Disney + The Mandalorian, située dans l’univers Star Wars), 2020 est marqué par l’arrivée d’un meme publié par Dolly Parton !

Voir cette publication sur Instagram

Get you a woman who can do it all 😉

Une publication partagée par Dolly Parton (@dollyparton) le

La chanteuse américaine de 74 ans a publié le mercredi 22 janvier un visuel composé de quatre carrés la représentant chacun dans une situation censée illustrer ses différentes personnalités sur Facebook / Instagram / LinkedIn / Tinder.

Au delà du fait qu’il s’agit d’applications largement utilisées par un majorité d’internautes, le côté ludique de se mettre en avant a suffit pour enflammer la toile.

D’autres célébrités ont suivi le mouvement…

Les utilisateurs ont rapidement suivi, créant des memes plus originaux les uns que les autres. On vous laisse juger !

En attendant, le hashtag #DollyPartonChallenge comptabilise déjà près de 400k publications

Ce qu’on en retient

Si la culture meme ne vous paraît pas très sérieuse, vous avez tout à fait raison ! Et pourtant, elle est le reflet de comportement et source d’information quant à notre usage des réseaux sociaux.

1) Premièrement, ce meme de Dolly Parton nous prouve que le buzz peut survenir de nulle part. Il faut savoir que de base Dolly Parton n’est pas une grande utilisatrice des réseaux sociaux. Nous sommes bien d’accord que sa communauté de 2,9 millions d’abonnés a forcément aidé… Toutefois, la grande majorité des memes est créée par des particuliers !

2) Le meme provient d’un fait d’actualité détourné, d’une photo reprise en montage, d’une tendance moquée, etc. L’imagination des internautes est la seule limite de cette transformation, et autant vous dire qu’elle n’en a pas ! C’est à celui qui proposera la version la plus drôle / la plus originale / la plus pertinente.

3) Le meme n’est pas forcément esthétique, bien au contraire ! Montage grossier ou vidéo prise au smartphone, le seul MO est de pouvoir le détourner facilement. Dans le cas de Dolly Parton, il suffit d’assembler quatre photos de soi – simple et efficace car à la portée de tout le monde.

Et les marques dans tout ça ?

Vous l’aurez compris, tout le monde raffole des memes – ou du moins une grande partie des internets ! En tant que marques ou professionnels, c’est donc une occasion à saisir pour prendre part aux discussions.

Voici quelques exemples de marques / institutions qui ont joué le jeu du #DollyPartonChallenge :

Cela vous donne des idées ?

Dépêchez-vous de créer le vôtre avant que la tendance ne s’essoufle et que l’on passe au prochaine meme de chat. 🐱

Quelle politique de hashtags en 2020 ?

Quelle politique de hashtags en 2020 ?

La nouvelle année a démarré ! Et avec cela, son lot de nouveautés et de tendances à suivre de près pour assurer sur les réseaux sociaux… Parmi celles que nous avons voulu ferrer, la politique des hashtags en 2020. Véritable outil marketing sur les plateformes sociales, les hashtags – lorsqu’ils sont bien utilisés, vous aident à gagner en visibilité et à toucher une audience plus ciblée. Ça vaut quand même le coup de s’y intéresser non ? Alors voici pourquoi les hashtags devront devenir votre cheval de bataille cette année !

Utilisation des hashtags : ce qui n’a pas bougé

12,6%. Oui, 12,6%, c’est l’engagement que vous gagnerez d’office avec un post Instagram contenant au moins un hashtag, contre un post qui n’en contient pas. Et cela, ce n’est pas une nouveauté. Alors, avant de voir comment optimiser votre hashtag strategy, reprenons un peu les bases voulez-vous !

Petit rappel de règles simples :

  • Veillez à choisir un nombre correct de hashtags pour vos posts (nous y reviendrons par la suite)
  • #NePasAbuserDeHashtagsTropLongsDoncIllisibles #VousAvezVuCestDesagreableHein
  • Rappelez-vous que les hashtags n’incluent pas les espaces, ni les caractères spéciaux
  • Veillez à bien choisir vos hashtags. Pour cela, faîtes une veille de ceux qui sont utilisés par votre cible, par vos concurrents, mais aussi par les influenceurs de votre secteur. L’outil de recherche de hashtags sur Instagram est également un super moyen de dénicher des termes populaires dans votre activité.
  • Oubliez hastags bullshit #instagood ou spam #followme ! Ils ne vous apporteront pas plus d’engagement ni de followers, et vous desserviront à coup sûr. N’insistez pas on vous dit, plus jamais !

Politique des hashtags en 2020 : ce qu’il faut retenir

Passons à présent aux habitudes qu’il sera bon de prendre pour que votre stratégie de hashtags fasse des étincelles en 2020. Pour cela, nous nous sommes appuyés sur le rapport publié dernièrement par Later, State of Instagram Influencer Marketing in 2020.

 1. Les branded hashtags tu utiliseras

Rappelons tout d’abord de quoi il s’agit : le branded hashtag est un hashtag propre à votre marque. Il peut prendre la forme de votre nom d’entreprise, de l’un de vos produits ou de l’une de vos campagnes. Cela peut également être un hashtag qui n’a pas de lien avec votre nom d’entreprise ou de produit, mais qui évoque clairement votre identité de marque et votre univers.

Prenons les exemples de Delta et The Collective, des marques spécialisées dans les produits laitiers, pour lesquelles RDE assure l’animation des comptes Instagram.

Dans le cas de Delta, nous avons choisi de positionner la marque sur des hashtags comme #YaourtGrec et #deltaddict. Il s’agit ici de hashtags qui reprennent des termes directement liés à la marque (son produit et son nom).

Pour The Collective, nous avons opté pour #avoscuilleres. C’est un terme régulièrement utilisé dans la communication de la marque (qui l’évoque rapidement donc) et sur lequel les concurrents ne sont pas présents.

NB : il est tout à fait possible d’utiliser des hashtags « de marque » ET des hashtags « d’identité » pour une même page et un même post. C’est même conseillé.

Notons par ailleurs que, s’ils sont bien utilisés, les branded hashtags vous seront utiles sur plusieurs plans :

  • Collecter des retours sur expérience utilisateurs
  • Récupérer du contenu behind the scene de vos followers
  • Inspirer votre communauté
  • Promouvoir des produits/services spécifiques
  • Créer un hashtag spécialement dédié à un événement.

2. Davantage de hashtags tu intégreras

Le rapport de Later s’attarde également sur le nombre de hashtags, directement corrélé à l’engagement des posts sur Instagram. Inclure des hastags dans vos posts optimisera votre engagement, jusque-là, nous sommes d’accord. Mais combien? Après avoir analysé de nombreux comptes et posts d’influenceurs, l’étude démontre que plus un post contient de hashtags, plus il fait l’objet d’un engagement élevé.

Exit les légendes urbaines qui nous limitaient à 10 hashtags par post sous peine d’être bannis d’Instagram à tout jamais !

Attention en revanche. Sachez tout d’abord que vous êtes limités à 30 hashtags par post. Mais gardez également en tête qu’un nombre trop élevé de hashtags par post nuirait à sa qualité. Je m’explique : une overdose de hashtags dégradera le caractère spontané de votre contenu au profit d’une image clairement commerciale, et ça, ce n’est pas cool. Par ailleurs, n’oubliez pas que vos hashtags doivent rester pertinents et ne doivent pas basculer du côté obscur de la force (c’est-à-dire, devenir des hashtags bullshit !). En clair, nous vous conseillons de miser sur une fourchette de 10 à 15 hashtags par post.

3. Des hashtags avec un influenceur tu imagineras

Vous envisagez (ou c’est déjà le cas) de mettre en place une collaboration avec un influenceur ? Pensez à créer un hashtag spécifique ! Une campagne avec un ambassadeur de marque sera l’occasion parfaite de créer un hashtag commun. Il vous permettra non seulement de gagner en visibilité, mais aussi de générer de l’engagement sur votre campagne Instagram.

Exemple de hashtag créé entre la marque Scunci et l’influenceuse @SincerelyJules pour leur collaboration : #SincerelyScunsi

Qu’en est-il des autres plateformes sociales ?

Les hashtags sur Facebook

Lancés en 2013, les hashtags sur Facebook sont nettement moins répandus que sur Instagram. Ils vous seront tout de même utiles pour effectuer votre veille. Sur Facebook, les hashtags sont surtout utilisés pour en début de publication et annoncent généralement le sujet du post (exemple : #concours, #blog). Peu d’entreprises les utilisent, mais si vous souhaitez tout de même en utiliser, veillez à rester pertinent.

Les hashtags sur Twitter

Pour ce qui est des hashtags, Twitter est un véritable précurseur (2007 !). Ils sont un outil très puissant qui vous permet de réaliser votre veille en quelques minutes. Vous pouvez facilement intégrer entre 1 et 3 hashtags par tweet pour qu’ils soient indexés dans les bonnes catégories. N’hésitez pas également à adopter des hashtags récurrents qui instaureront de véritables RDV avec vos abonnés.

Les hashtags sur Linkedin

Comme sur Facebook, les hashtags sont encore relativement peu utilisés sur Linkedin. Là aussi, ils vous permettront malgré tout de réaliser une veille pertinente sur votre secteur d’activité. Autre avantage, rendre vos posts davantage visibles sur des sujets précis voire technique ! Nous vous recommandons ici cinq hashtags, maximum. 

Votre politique de hashtags pour 2020 est maintenant prête à être mise en pratique ! Si cependant si vous avez encore un peu de mal à trouver les bons hashtags pour votre entreprise, voici quelques outils qui devraient vous aider !

Photo by Elena Koycheva

Les tendances d’Instagram pour 2020…

Les tendances d’Instagram pour 2020…

Il est sorti ! The State of Instagram Influencer Marketing Report, réalisé par Later, en partenariat avec Fohr, a été publié. Tout ce qu’il faut savoir sur les tendances d’Instagram pour 2020 en matière de marketing d’influence. Tout, on vous dit ! En attendant que vous fassiez la connaissance de ce beau bébé de 52 pages, nous vous proposons un petit condensé des tendances qu’il faudra suivre de près…

 

Des publications moins fréquentes

Commençons par l’une des questions qui nous anime tous : à quelle fréquence doit-on publier sur notre compte Instagram ? Que l’on soit influenceur, marketeur, social media manager ou utilisateur lambda, nous savons que publier LE contenu, celui qui sera parfait et qui alimentera un feed finement travaillé, eh bien cela prend du temps. Pour un influenceur, les publications ne sont donc pas le fruit du hasard et ont un impact bien réel sur le taux d’engagement du compte.

Dans le même temps, avec le lancement d’IGTV et la popularité toujours plus importante des stories, les influenceurs et les marques ont aujourd’hui la possibilité de véhiculer du contenu sans nécessairement créer un post à part entière. Qu’advient-il alors de la fréquence des publications ?

 

Le rapport nous apprend ainsi que le nombre moyen de publications (tous influenceurs confondus), diminue depuis 2016. D’ici l’année prochaine, nous aurions donc des influenceurs qui ne publieraient que 2 fois par semaine !

 

Des copy plus longues !

Ok, le visuel sur Instagram, c’est la base. Néanmoins, le rapport de Later met cette année en lumière l’importance du wording. En effet, le texte qui accompagne vos visuels est un bon moyen d’immerger l’abonné dans votre univers, de donner de l’information et de jouer la proximité.

Selon les recherches de Fohr, la longueur moyenne des copy aurait plus que doublé depuis 2016. Et d’ici 2020, ces dernières devraient atteindre des longueurs allant jusqu’à 65 – 70 mots (soit environ 405 caractères). A vos claviers ! 

Du hashtag, du hashtag et encore du hashtag

Autre question qui occupe tous les esprits et qui alimente les théories les plus folles : combien de hashtags faut-il utiliser ? L’utilisation de hashtags pertinents et ciblés demeure l’un des meilleurs moyens d’être visible sur la plateforme. Pour cela, nous sommes d’accord. Et pour les marques qui travaillent avec des influenceurs, cela peut se traduire par plus d’engagement, plus de followers, donc plus de clients pour leur entreprise. Oui, mais combien exactement (on veut savoir !) ?

Un coup « très peu » (pas plus de 10 pour ne pas être pénalisé par l’algorithme), un coup « on bombarde », la politique du hashtag a beaucoup évolué sur Instagram depuis les débuts de la plateforme. The State of Instagram Influencer Marketing Report a analysé des millions de publications d’influenceurs durant les 4 dernières années. Et verdict, on apprend que le nombre moyen de hashtags dans la publication d’un influenceur a presque quadruplé !

Dans le graphique ci-dessus, on constate ainsi que pour les deux dernières années, un nombre de hashtags élevé par post influençait directement un taux d’engagement plus élevé ! Intégrer plus de 10 hashtags par publication s’avérerait donc bénéfique puisqu’ils génèrent en moyenne un taux d’engagement de 6% chez les influenceurs. Voilà qui devrait vous convaincre de passer plus de temps à les choisir et les utiliser…

 

On publie quand ?

A présent, la question qui valait 1 million : quel est le bon moment pour publier ? Allons droit au but. Pour ce rapport, Later a analysé près de 12 millions de publications Instagram, dans plusieurs fuseaux horaires à travers le monde, et ce, pour des comptes allant de 100 à 1 million de followers.

Voici les meilleurs moments pour publier du contenu sur Instagram, selon l’endroit où vous vous trouvez sur le globe (PST, EST, GMT et AEDT) :

  • LA : 8h00 PST (16h00 UTC)
  • New York : 11h00 HNE (16h00 UTC)
  • Londres : 19h00 GMT (19h00 UTC)
  • Sydney : 8h00 AEDT (21h00 UTC)

Attention, on ne vous le dira jamais assez :  il est important de savoir quels sont vos meilleurs moments pour publier, en fonction de votre audience et de votre secteur d’activité.

 

Les micros influenceurs génèrent plus d’engagement !

Pour finir, parlons des influenceurs mêmes. Il a été démontré qu’une stratégie de campagne d’influence est un réel atout pour les marques qui cherchent à se développer sur Instagram. En effet, faire appel à un influenceur génère un taux d’engagement moyen de 3,21% contre 1,5% en temps normal. Plus que jamais, les marques investissement donc une grande partie de leur budget dans le marketing d’influence, parce que, quand c’est bien fait, ça marche !

Après avoir analysé de nombreuses publications, il est apparût que ce sont les micro-influenceurs qui ont les taux d’engagement les plus élevés (7% en moyenne) sur leurs posts (cf. graphique ci-dessus) ! Notons par ailleurs, que les influenceurs de 0 à 25 000 abonnés ont des taux d’engagement plus élevés, quels que soient leur genre, leur public cible ou leurs sujets…

Voilà ce que nous pouvions dire sur les grandes tendances 2020 qui devraient rythmer la vie d’Instagram. Pour aller plus loin, le rapport de Later fera l’objet d’autres articles plus poussés (ce serait mal nous connaître que de penser que nous ne mènerons pas nos petites enquêtes !). En attendant, si vous mourrez d’envie de le découvrir, c’est par ici.

Quelle taille d’image pour Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et Pinterest?

Quelle taille d’image pour Facebook, Twitter, LinkedIn, Instagram et Pinterest?

Vous voulez vous assurer que les images que vous partagez sur les réseaux sociaux sont toutes à la bonne taille pour qu’elle ne subissent pas une déformation intempestive?

On vous comprend.

Pourtant, trouver où chaque réseau social liste les tailles recommandées pour leurs images est particulière rébarbatif.

C’est pourquoi nous l’avons fait pour vous!

Considérez cet article votre petit guide de référence pour publier des images sur Facebook, Twitter, LinkedIn, Pinterest et Instagram.

Et on essaiera de le garder à jour, autant que possible.

Donc, parlons peu parlons bien et venons-en au sujet du jour…

La tailles des images pour Facebook

Lorsque vous collez une URL dans une publication Facebook, celui crée automatiquement une Prévisualisation pour vous.

Nous avons écrit cet article pour faire en sorte que la prévisualisation automatique ressemble à ce que vous voulez.

Celles que vous voyez ressemblent le plus souvent à ça:

Pour générer ce type de lien, l’image que Facebook récupère doit être au moins de 1200 x 630 pixels pour obtenir le meilleur résultat possible sur les supports en haute-résolution.

Techniquement, l’image peut être de 600 x 315 pixels, et elle sera toujours générée telle qu’elle en prévisualisation, mais ce ne sera pas aussi joli.

En tous cas, selon ce que dit Facebook.

Si votre image fait moins que 600 x 315 pixels, il génèrera une image thumbnail comme celle-ci:

Et c’est très bien aussi! Tout dépend de ce que vous recherchez.

Ceci couvre les images de prévisualisation, mais qu’en est-il des photos directement liées à une publication?

Dans le Fil d’Actualité de Facebook, les images font toujours 470 pixels de large, qu’elles aient besoin de s’étirer ou de se rétrécir.

La taille recommandée au téléchargement, pour que votre image rende le mieux possible, sans distortion est de 1200 x 630 pixels. La hauteur maximum d’une photo sur Facebook est de 1800 pixels et Facebook découpera ou réduira votre image si vous dépassez cette limite.

C’est un peu différent pour les stories Facebook. Elles nécessitent un visuel au format portrait puisqu’elles peuvent prendre tout l’écran. La taille recommandée est de 1080 x 1920 pixels, ou un ration de 9:16.

Les dimensions d’images sur Twitter

La version d’une prévisualisation chez Twitter s’appelle une Twitter Card, et elle demande un petit peu plus d’effort.

Mais vous le valez bien.

Il vous faudra environ 15 minutes pour les mettre en place sur votre site web, mais ce sera fait une bonne fois pour toutes.

Il existe cependant plusieurs version de Twitter Cards.

Tout d’abord, il y a celle avec une grande image, comme ceci:

Si vous voulez que votre Twitter Card ressemble à ça, votre image doit répondre aux specifications suivantes:

  • Minimum 300 x 157 pixels
  • Maximum 4096 x 4096 pixels
  • Moins de 5Mb
  • JPG, PNG, WEBP ou GIF (en cas de GIF seul la première image sera visible)
  • Un ratio de 2:1 (si les autres éléments sont ok, Twitter découpera automatiquement l’image à ce ratio).

Twitter accepte aussi les plus petites Twitter Cards, qui ressemblent à ça:

Pour générer une carte de cette dimension, votre image doit avoir un ratio de 1:1, et peut descendre jusqu’à 144 x 144 pixels.

Vous trouverez plus d’information sur comment mettre en place ces cartes ici.

Lorsque l’on parle simplement de publier des images, les choses fonctionnent un peu différemment.

Les images apparaissent à une format de 506 pixels de large sur Twitter. Si votre image est plus petite que ça, Twitter rajoutera du blanc à sa droite. Pour une meilleure qualité de rendu, vous pouvez télécharger des images de plus de 506 pixels de large si vous le souhaitez.

Ça ressemble à ça:

Le ratio recommandé sur Twitter est 16:9 et la taille recommandée est de 1024 x 512 pixels.

La taille des images sur LinkedIn

LinkedIn traite les images un peu différemment de Facebook et Twitter, sinon, ce serait bien trop facile…

Selon LinkedIn, si vous publiez un lien avec une image, le ratio idéal est de 1.91:1 avec une taille idéale de 1200×627 pixels. Si votre image est plus petite que 200 pixels, elle apparaitra en miniature sur le côté gauche de la publication.

Cependant, si vous partagez une images sans lien, l’image sera agrandie pour rentrer dans le fil d’actualité avec des bandes blanches sur les côtés si besoin. Pour ces publications, il est recommandé d’utiliser une image de 1200×628 pixels.

La taille des images sur Instagram

Fut un temps, Instagram ne voulait que des photos carrées, mais les choses ont changé. Vous avez maintenant trois options de taille pour vos images sur Instagram.

Au global, Instagram supporte les vidéos et les images qui ont une largeur entre 320 et 1080 pixels. Donc, si votre image fait moins de 320 pixels de large, Instagram va la grossir pour la faire rentrer dans son flux, de même, si elle fait plus de 1080 pixels, Instagram la réduira.

Maintenant, pour commencer, le format original, carré des images sur Instragram avant un ratio de 1:1 et une taille recommandée de 1080×1080 pixels. Instagram compressera les images pour qu’elles passent sur mobile Ce qui signifie que vous devez vous assurer que la résolution de vos images est suffisante pour que leur qualité ne soit pas impactée lorsqu’Instagram va les compresser.

En 2015, Instagram a commencé à autoriser les images aux formats portrait ou paysage. Pour les paysages (ou horizontal), Instagram recommande un ratio de 1,91:1 et nous vous recommandons de travailler avec des images de 1080 pixels de haut minimum.

Pour les portraits (ou vertical), vous voulez un ratio de 4:5 (Instagram découpera tout ce qui dépasse) et nous recommandons un largeur minimum de 1080 pixels.

Enfin, qu’en est-il des stories? Vous avez un peu plus d’espace de créativité avec les stories car Instagram vous laisse les grossir ou les ajuster directement dans la story. Ceci étant dit, il est de bonne pratique d’avoir un ratio minium de 1,91:1 et maximum de 9:16. Si vous préférez que la photo sur votre story prenne tout l’écran, nous recommandons un ratio de 9:16 et une image de 1080×1920 pixels.

Pinterest

Pinterest est probablement le réseau social le plus différent lorsqu’il s’agit de taille d’images. Si toutes les autres plateformes donnent la priorité à des ratio horizontaux, chez Pinterest, c’est le vertical avant tout!

Pinterest recommande un ration de 2:3 pour chaque pin. Si votre ration est plus grand que 2:3, l’image risque d’être coupée pour rentrer dans le flux. Pour garantir le meilleur résultat possible, essayez d’utiliser des images qui font 1000×1500 pixels. Si vous pouvez ajuster la taille, il est cependant recommandé de garder une largeur d’image entre 600 et 735 pixels.

Et voilà!

Oui, il reste quelques questions en suspens comme les GIFs, les publication d’albums, le mobile, etc. Mais cet article était sensé être rapide et facile!

Vous avez des tuyaux pour optimiser les images pour vos réseaux sociaux?

Dites-nous tout dans les commentaires!

Photo by William Bayreuther

Instagram shopping, la vente sur Instagram

Instagram shopping, la vente sur Instagram

Tous les mois, près de 130 millions de personnes cliquent sur un post utilisant une fonction Instagram Shopping ! Pour les entreprises, la fonctionnalité Instagram Shopping est un bon moyen de mettre en avant leurs produits et d’augmenter leurs ventes. Si vous avez un e-shop ou que vous pensez à vous mettre à vendre en ligne, il est grand temps de s’intéresser aux opportunités que vous offre Instagram Shopping. Et si vous hésitez encore, laissez-nous d’abord vous montrer les possibilités qui s’offrent à vous

Comment utiliser Instagram Shopping, le guide !

I) À quoi ressemblent des publications Instagram Shopping ?

Les publications Instagram Shopping permettent aux utilisateurs de trouver et d’acheter plus facilement des produits qu’ils voient sur la plateforme. Elles sont rapidement identifiables grâce au « tag produit ».

Voici les différents types de publication que vous pourriez voir passer :

Les publications Instagram Shopping en une image

Il s’agit de la version la plus « simple » mais non moins efficace. Une fois que vous avez configuré Instagram Shopping, vous pouvez taguer jusqu’à 5 articles sur les photos de votre catalogue. Ainsi, à chaque nouvelle publication, vous avez la possibilité de mettre en avant vos produits et de créer une véritable expérience shopping pour vos abonnés !

Les publications Instagram Shopping sous forme de carousel

Il est également possible de taguer vos articles dans des publications au format carousel. Une publication carrousel vous permet de taguer jusqu’à 20 articles sur une sélection de photos. Ce format se présente sous forme de 10 photos / vidéos à faire défiler. L’avantage est donc de pouvoir montrer une large gamme de produits en un seul post ! Comme dans un vrai catalogue !

À chaque fois que vous taguez un article dans une de vos publications (image ou carousel), ce post apparaîtra dans un fil d’actualité dédié au shopping sur votre profil. Ainsi, chaque utilisateur qui se rendra sur votre feed Shopping verra apparaître l’ensemble de vos produits disponibles et tagués.

Les stories avec des produits tagués

Les marques, tout comme les consommateurs, sont déjà habitués à utiliser les stories pour créer du trafic sur des sites e-commerce. Mais désormais, on ne se contente plus de « Swipe up » (comprendre « inciter l’utilisateur à glisser son doigts vers le haut en fin de story pour se rendre sur un lien ajouté par la marque »). Pendant qu’ils regardent vos stories, les utilisateurs peuvent maintenant appuyer sur un « sticker produit » pour obtenir directement plus d’information sur un article (sans quitter la Story), voir même effectuer un achat.

Et la bonne nouvelle avec tout ça, c’est que contrairement à la fonctionnalité « Swipe up », le tag de produit en Story est disponible pour les comptes de moins de 10K abonnés également ! Et la plateforme ne s’arrête pas là ! Il semblerait que des filtres de réalité augmentée soit testés en ce moment même : l’utilisateur pourrait alors tester le produit sur lui avant de l’acheter… Des marques de cosmétiques seraient déjà sur le coup !

II) Pourquoi utiliser Instagram Shopping pour votre marque ?

Etre capable de transformer votre fil d’actualité en une expérience Shopping est sans aucun doute un moyen infaillible de renforcer l’engagement de vos followers et de réaliser des ventes. En plus de convertir vos followers en acheteurs, les fonctionnalités d’Instagram Shopping s’accompagne d’autres avantages.

Les publications Instagram Shopping facilitent l’expérience d’achat

L’intégration des fonctionnalités Shopping est telle que vos utilisateurs accèdent à des publications au contenu « inspirationel » puis à un contenu promotionnel en quelques clic, sans coupure. Le fait de pouvoir partager ces mêmes publications en Story, vous doublez vos chances d’engager votre audience !

Toutefois, la fonctionnalité la plus intéressante est à venir ! Ou du moins, elle est actuellement en cours de test chez certaines marques. L’objectif à terme est de permettre aux utilisateurs de pouvoir effectuer des achats directement depuis la plateforme, sans avoir à ouvrir une autre page web. Comment cela fonctionne ? Très simplement : lorsque qu’un produit est disponible à l’achat, il est possible de cliquer dessus et un bouton différentes options (taille, coloris, nombre…)de compléter vos coordonnées, votre e-mail, votre moyen de paiement… Vous recevrez par la suite des notifications pour vous informer du suivi de votre commande. Pour avoir l’opportunité de tester ce service, il faudra patienter encore un peu. Pour le moment, seules des marques comme Nike Burberry ou Zara et certains utilisateurs aux Etats-unis y ont accès.

Les publications Instagram Shopping sont votre vitrine virtuelle

Esthétiquement parlant, les publications Instagram Shopping conservent le même look que vos publications classiques. Il est donc aisé de les intégrer dans votre feed tout en conservant votre identité visuelle. Oubliez les photos de catalogue ou photos produit bêtes et méchantes. Vous pouvez choisir d’utiliser n’importe quel contenu photo / vidéo et y ajouter un tag produit.

Les Stories fonctionnent de la même manière. Il vous suffit d’utiliser le sticker produit sur vos visuels, dont vous pouvez modifier la taille et la couleurs. Ainsi, lors d’un lancement produit ou d’une nouvelle gamme, les publications et stories Shopping s’implantent parfaitement dans votre calendrier éditorial. À vous de trouver un bon équilibre entre ces différents posts orienté produit et/ou lifestyle. L’astuce est bien évidemment de penser en amont à ses publications !

Les publications Instagram touchent une audience déjà engagée

C’est-à-dire ? Et bien pour commencer, vous vous apprêtez à partager ces publications Shopping avec VOS abonnés, ce qui suppose qu’ils sont déjà à minima intéressés par votre marque et vos produits. Concernant les Stories Shopping, il y a déjà plus de 500 millions de comptes chaque jour se baladant de story en story. 1/3 des stories les plus vues sont d’ailleurs publiées par des comptes de marque ! Ce sont donc des contenus auxquels sont déjà habitués les utilisateurs.

Enfin, vos publications Shopping auront l’opportunité d’apparaître sur la page « Explorer » d’Instagram ! Vous savez, cette fameuse page d’inspiration qui vous propose des comptes et autres thématiques qui pourront vous intéresser en fonction des comptes que vous suivez déjà… D’autant plus que cette page, qui est subdivisée en différentes catégories (nature, mode, jeux, musique, voyage, sport…) comporte maintenant une rubrique « Boutique ». L’idée est de pouvoir vous suggérer, en fonction de vos centres d’intérêts et de publications likées, des marques / des produits qui pourraient vous intéresser. Vous commencez à envisager les possibilités qui s’ouvrent à vous ?

III) Comment paramétrer son compte pour Instagram Shopping ?

Prêt à vous lancer ? Avant de pouvoir utiliser ces différentes fonctionnalités, voici quelques étapes à suivre :

Étape 1 : vérifiez que votre compte respecte les critères d’Instagram Shopping

Instagram est assez strict concernant les comptes qui ont le droit d’utiliser ces fonctionnalités Shopping. Cela permet d’assurer à ses utilisateurs que seuls des marques et commerces habilités utilisent celles-ci. Sans être exhaustive, voici une liste des principaux points à respecter :

  • votre entreprise doit être située dans l’un des 46 pays approuvés par Instagram comme le Canada, les États-Unis, le Porto Rico, le Royaume-Uni, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Suède, les Pays-Bas, la Suisse, l’Irlande, l’Afrique du Sud, et bien d’autres…
  • votre compte Instagram doit être dédié à une entreprise vendant principalement des biens matériels. Celui-ci doit être configuré en tant que compte Entreprise et se conformer à la politique d’accord et de commerce d’Instagram.
  • votre compte Instagram doit être relié à votre page Entreprise Facebook. Pour cela, rendez-vous dans la section Paramètres de votre page Entreprise Facebook ou de votre compte Instagram.
  • votre compte Instagram doit également être associé à un catalogue produit Facebook.

Étape 2 : associer votre catalogue produit

Pour créer ce fameux catalogue produit, il existe deux manières :

  • Option 1, ajouter une section Catalogue à votre page Facebook.

a) Pour cela, rendez-vous sur votre page Entreprise et cliquer sur la section Boutique. Si celle-ci ne vous est pas proposé, il vous faudra changer de Modèle de page (en retournant dans vos Paramètres de page).

b) Cliquez sur « Configurer le catalogue ».

c) Entrez l’adresse de votre commerce.

d) Choisissez une devise et renseignez vos numéros SIREN.

e) La configuration est terminée et vous pouvez commencer à ajouter des articles à votre catalogue !

  • Option 2, utiliser un catalogue produit relié à votre Business Manager

a) Rendez-vous dans le Business Manager qui possède la page Facebook que vous souhaitez relier à Instagram.

b) À partir de votre compte Business Manager, créez un nouveau catalogue ou choisissez un catalogue existant. Si le catalogue que vous souhaitez utiliser est dans un autre Business Manager, vérifiez que vos deux comptes soient bien reliés.

Étape 3 : vérification de votre compte par Instagram

À ce stade, vous n’avez plus qu’à attendre ! En effet, Instagram procède alors à une vérification de votre compte avant de vous donner accès aux fonctionnalités Shopping. Cette vérification peut prendre quelques jours. Il en va de même si vous décidez de remettre totalement à jour votre catalogue ou que vous en créez un nouveau.

Étape 4 : commencer à publier !

Bravo, votre compte vient enfin d’être validé ! Vous pouvez dès à présent commencer à publier. Voyons tout de suite comment procéder.

IV) Créer du contenu à l’aide d’Instagram Shopping

Ajouter des tags produit à vos publications

Voyons comment ajouter un tag produit sur votre première publication Instagram Shopping ! Commencez par créer votre publication de la même manière qu’habituellement. Importez une image, ajoutez un filtre, votre copy et vos hash tags. Pour taguer un produit, le fonctionnement est le même que pour mentionner un utilisateur. En dessous de l’option « Identifier une personne », vous devriez voir « Identifier un produit ».

Entrez le nom du produit que vous souhaitez mentionner. Si votre catalogue est correctement relié, vous devriez le voir apparaître ! Une fois tous vos tags ajoutés (5 sur une image simple), il ne reste plus qu’à partager !

Ajouter des stickers Produits à vos Stories

Le fonctionnement est très similaire par rapport à un post classique ! Vous avez la possibilité de taguer un produit de votre catalogue qui permet aux utilisateurs de cliquer dessus et d’obtenir des informations telles que : nom du produit, prix, et une description. Les stickers Shopping peuvent être placés aussi bien sur des images que des vidéos. Ces derniers peuvent prendre différentes formes : une icône « Shopping bag », un sticker indiquant le nom du produit en gris, couleurs arc-en-ciel ou encore avec un texte en transparence. Rendez-vous dans la partie création de story et importez une image ou vidéo. Cliquez ensuite sur l’option « Ajout de stickers » et sélectionnez le sticker Produit.

Il est temps de choisir un des produits de votre catalogue ! Une fois cela fait, vous pouvez changer la forme et la couleur du sticker en cliquant dessus ainsi que le déplacer où vous le souhaitez en restant appuyé dessus. Pour rappel, vous ne pouvez pas renommer un produit à partir de votre Story. Il vous faudra pour cela avant le modifier directement dans votre catalogue. La plus grande force de ces fonctionnalités Instagram Shopping est qu’elle est accessible à des comptes non-vérifiés (sans badge bleu) et avec moins de 10 000 abonnés. Quelque soit la taille de votre business et de votre communauté, vous avez ainsi l’opportunité de :

  • créer un véritable catalogue sur votre feed Instagram
  • d’augmenter les sources de trafic vers votre boutique en ligne
  • de communiquer plus facilement des informations sur votre article

Qu’attendez-vous pour essayer ? 🛒