La semaine dernière, nous vous proposions un article sur les alternatives des articles de blog. Parmi elles… L’infographie ! L’infographie, c’est visuel, c’est beau, c’est efficace et ça en jette ! Enfin… Quand c’est bien fait. Le but premier de ce contenu, c’est de synthétiser de l’information en un seul support pour lui donner plus d’impact. A partir de là, rien n’est à laisser au hasard : sélection des données, définition du message, mise en page, choix des éléments visuels… Nous vous donnons nos meilleurs conseils pour devenir le maître incontesté de l’infographie !

Avant d’attaquer votre infographie, collectez le contenu !

Pour mettre de l’information en valeur, il faut tout d’abord avoir du contenu à exploiter. Rapport, étude, article, sondage… assurez-vous d’avoir suffisamment de matière. C’est ce qui vous permettra de réaliser une infographie de qualité. Réfléchissez ensuite à un axe global, un fil conducteur qui donnera toute sa cohérence à votre support. Une fois cet axe choisi, servez-vous en pour définir un titre percutant et évocateur.

Vous avez le contenu, il va falloir maintenant vous prêter à un exercice de concision : sélectionner les données que vous allez en valeur. Pas forcément l’exercice le plus simple nous direz-vous, et pourtant essentiel pour une infographie digne de ce nom !

👉 Demandez-vous quels sont les éléments impactants qu’il faudra mettre en avant. Pour vous aider, n’hésitez pas à hiérarchiser les informations.

Quel design pour votre infographie ?

Attaquons-nous maintenant au nerf de la guerre : le design. Pour une mise en page qui frôle la perfection, nous retiendrons 6 grandes règles à respecter.

  • L’harmonie: comme tout support visuel, il faut que votre infographie fasse sens au premier coup d’œil et qu’elle soit agréable à regarder.
  • La proportion : qui donnera du rythme à votre infographie.
  • La hiérarchie: indispensable pour faire ressortir et attirer le regard sur les informations clés.
  • Le contraste: parce qu’une infographie linéaire c’est une infographie ennuyante, il faut savoir différencier les éléments entre eux pour mieux les mettre en valeur.
  • L’accentuation: c’est l’élément qui va casser l’unicité visuelle et attirer l’œil sur un élément phare du support.
  • L’équilibre: c’est que qui rendra votre infographie structurée, donc facilement lisible.

Quelles dispositions choisir pour votre infographie

Vous l’aurez compris, une bonne infographie c’est aussi un juste dosage entre tous ces éléments. Pour vous aider à trouver l’inspiration, n’hésitez pas à aller jeter un œil à ce qui se fait déjà !

Exemples d'infographies

Donner du style à son infographie : comment faire ?

Si les infographies c’est beau, c’est en grande partie grâce à tous les éléments qui vont l’habiller. Et pour cela, l’éventail est large :  pictogrammes, illustrations, logos, graphiques, données en caractères gras… Faites-vous plaisir. On boycotte en revanche les photographies.

Pour apporter le contraste, la hiérarchie et l’accentuation dont nous parlions plus haut, jouez avec les couleurs. C’est en travaillant les tons et les nuances de mêmes couleurs pour arriverez à structurer l’information tout en restant subtil et harmonieux.

Nos conseils pour réussir une infographie

Pour donner une allure aboutie à votre support, il sera enfin nécessaire de gérer correctement votre espace de travail. Et cela passe aussi par… des espaces vides. Essentiels pour un design réussi, les espaces blancs contribueront autant que tout autre élément graphique à mettre en valeur les informations importantes. Et puis vous verrez, une infographie qui respire, c’est tout de même plus agréable à lire !

Comment gérer votre texte ?

Le contenu texte est parfois difficile à gérer pour un support aussi visuel que l’infographie. Avant toute chose : faites simple. Rappelez-vous que votre mission ultime c’est d’être synthétique : à vous donc d’être concis, tout en étant clair dans les éléments que vous détaillez.

Pour ce qui est de la police à choisir, voici nos conseils :

  • Les polices fantaisie : à utiliser pour les gros titres pour attirer l’attention
  • Les polices sans serif : plutôt adaptées aux titres et sous-titres
  • Les polices serif : à préférer pour les paragraphes.

N’oubliez pas cependant que le but d’une infographie est d’être créatif : faites-vous confiance et n’hésitez pas à tester encore et encore pour arriver au résultat voulu ! C’est clair pour vous ?

Construire une infographie

Dernier conseil pour la route : pensez à insérer les liens utiles à la fin de votre infographie (le rapport ou l’étude complète, par exemple).

A vous de créer maintenant ! Si vous  ne vous sentez pas encore en mesure de construire une infographie de zéro, essayez ce site. On a hâte de voir vos réalisations ❤️

Photo by Mia Baker