Payer pour sponsoriser une publication sur Facebook donne un peu l’impression de tirer le levier sur une machine à sous.

D’un côté, c’est excitant! Vous avez l’impression que c’est un peu votre chance de tirer le gros lot… et ça ne vous coutera peut-être pas tant que ça.

D’un autre côté, pourtant, combien de fois avez vous tiré sur ce levier pour au final être déçu par le résultat?

Et combien de fois avez-vous simplement haussé les épaules avant de remettre des sous dans la machine?

Si ça vous parait familier, vous n’êtes pas seul.

Si 93% des responsables social media utilisent les publicités Facebook régulièrement, 88% d’entre eux déclarent être toujours en train d’essayer de comprendre la meilleure manière de les utiliser.

En clair, tout le monde le fait, mais la plupart des gens ne savent pas vraiment ce qu’ils font.

Disons que vous avez déjà sponsorisé une publication ici et là, et que vous ayez été déçu à chaque fois.

Que fait-on?

Quels sont les ajustements les plus faciles à réaliser pour obtenir de meilleurs résultats la fois suivante?

Nous allons vous proposer trois changements simples que vous pouvez mettre en place lorsque vous faites des publications sponsorisées sur Facebook. Des changements qui ne réinventent pas la roue, mais qui peuvent augmenter dramatiquement la valeur de vos campagnes payantes!

En commençant par…

Bien choisir les publications à sponsoriser

Si vous avez déjà un peu roulé votre bosse sur les publicités Facebook, vous utilisez probablement leur Ads Manager, un outil assez robuste, pour créer, cibler et optimiser vos campagnes.

Si ce n’est pas le cas, et que vous penchez plutôt pour quelque chose qui n’est pas aussi angoissant et prise de tête, vous cliquez probablement sur l’un des boutons les plus attractifs de jours (autre que le bouton de fermeture des portes d’un ascenseur bien entendu):

Magnifique, non?

Le bouton « Booster la publication » apparait comme un raccourci pour donner un peu de jus à votre contenu, et, d’une certaine manière, c’est le cas. Mais ce n’est pas magique, donc vous devez continuer à faire attention à ce que vous choisissez de booster.

Voici quelques petites choses à garder en tête!

Tout d’abord, Facebook vous permet de choisir un objectif pour toute publication que vous souhaitez booster. Comme ceci:

Si vous faites la promotion d’un article de blog, par exemple, vous choisirez alors l’une des deux premières options: vous voulez soit du trafic sur votre site, soit de l’engagement.

En plus du choix d’audience démographique (plus là-dessus dans une minute) Facebook peut montrer votre publication de manière sélective aux gens qu’ils considère plus enclins à faire l’action que vous souhaitez.

Certaines personnes adorent cliquer sur des liens, d’autre adorent laisser des commentaires. D’autres adorent les deux!

Et donc:

Même si vous vous voulez plus de trafic, vous n’avez pas toujours besoin de choisir les visites sur votre suite face à l’engagement.

Voyons voir ce que l’on entend par là!

Sur une publication Facebook qui faisait la promotion d’un article que nous avons publié en Avril 2019, nous avons boosté une publication avec un focus sur l’engagement plutôt que sur les nombre de visites. Les résultats: 13 commentaires et 36 partages.

Pourquoi est-ce important?

Et pourquoi choisir cela plutôt que, vous savez, du bon vieux trafic?

Premièrement, l’engagement est l’un des quatre principaux facteurs que Facebook regarde lorsqu’il décide qui voit vos publications. Et pas seulement celle qui reçoivent cet engagement, vos publications en général.

Deuxièmement, même si les clics comptent aussi comme une forme d’engagement, nous savions que cet article avait du potentiel pour obtenir des commentaires, des partages et des réactions.

En ce qui concerne les commentaires et réactions, cet information concerne un sujet dont nous savons qu’il intéresse particulièrement notre audience et les utilisateurs de Facebook en général. Nous avons aussi inclus un call-to-action clair de partager son opinion dans les commentaires.

Faites juste attention lorsque vous faites cela que vous évitez les cinq tactiques de leurre à engagement qui pourraient porter préjudice à votre visibilité.

Nous avons aussi pensé que cette publication pouvait avoir du potentiel de partage basé sur les cinq raisons primaires psychologiques pour lesquelles les gens partagent du contenu en ligne:

  • Pour offrir de contenu divertissant et de valeur aux autres
  • Pour se définir face aux autres
  • Pour nourrir leurs relations
  • Pour assouvir un besoin de réalisation de soi
  • Pour faire parler des marques ou des causes qu’ils soutiennent

Il est particulièrement utile de se souvenir des trois premiers lorsque vous faites la promotion de votre contenu en ligne.

Si quelqu’un partage avec leur audience, est-ce qu’ils révèlent quelque chose d’intéressant à ces personnes? Comment cela les définit-il en montrant leurs centres d’intérêt? Est-ce que cela nourrit une relations avec une audience qui voit cette personne comme un expert dans son domaine?

Accumuler les partages montre à Facebook que votre contenu est intéressant et de valeur, et cela mets votre contenu en face de personnes qui ne l’auraient peut-être pas vu autrement. Ces personnes pourraient aussi décider de s’abonner à votre page!

Prioriser l’engagement sur le trafic peut être une stratégie à long-terme même si elle ne se traduit pas immédiatement par un taux de clics énorme.

Comment choisir?

Vous trouverez peut-être la réponse dans vos Statistiques Facebook!

Disons que vous voulez plus de vues sur quelque chose que vous avez publié le mois dernier.

Depuis l’onglet « Vue d’ensemble » dans vos Statistiques Facebook, vous pouvez exporter les données pour tout ce que vous avez publié entre les dates de votre choix:

Avec ces données, une approximation utiles et de chercher vos publications qui ont un fort engagement mais peu de portée. Ce qui peut sembler incongru mais qui arrive quand même.

Ce type de publication fait clairement écho avec les attentes de votre audience, mais a juste besoin d’un peu plus de visibilité, en faisant de parfait candidats pour un petit push!

De la même manière, vous pouvez chercher des publications qui fonctionnement bien en termes de clics, mais qui pourraient bénéficier d’une plus grande portée. Un poste avec relativement peu d’engagement or de clic, d’un autre côté, ne vaut peut-être pas la peine d’y passer votre budget.

Bien entendu, la publication elle-même n’est pas toujours la coupable.

Ce qui nous amène au prochain changement simple que vous pouvez faire pour améliorer la performance de vos publicités…

Affiner votre audience cible

Si vous voulez garder les choses aussi simples que possible lorsque vous booster une publication, vous pouvez choisir d’augmenter sa portée uniquement sur vos abonnés existants ou sur vos abonnés et leurs amis.

Et c’est tout à fait acceptable!

Si vous n’analysez pas votre audience à l’avance cependant, vous pourriez facilement être surpris, voire même déçu, par la performance de cette publication.

Pour avoir une meilleure idée de qui vous pourriez considérer cibler, visitez l’onglet « Personnes » dans vos Statistiques Facebook, où vous pouvez comparer la composition globale de votre audience avec les démographies qui engagent le plus avec votre contenu:

Vous vous rendrez peut-être compte que la composition de votre audience n’est pas nécessairement un indicateur fort des personnes qui sont le plus enclines à engager avec votre contenu!

C’est aussi une excellente opportunité de vous assurer que l’audience de votre contenu match votre clientèle-cible.

Si vous êtes un.e coach business qui essaie de toucher des femmes entrepreneur, par exemple, et que vous découvrez que les femmes sont bien moins engagées par votre contenu que les hommes, il est peut-être temps d’évaluer si votre contenu parle aux personnes que vous voulez comme clientes.

Cette section des Statistiques Facebook vous permet aussi de comparer vos fans avec les personnes que votre contenu touche, ce qui vous aide à identifier les gaps dans votre couverture.

Si vous créez un contenu spécifique pour les étudiants, par exemple, mais découvrez que votre portée sur les 18-24 ans n’est pas particulièrement haute, vous voudrez peut-être isoler cette audience comme l’une vers laquelle vous boosterez votre visibilité.

C’est aussi d’ici que vous pouvez exclure des personnes de l’audience de votre publication Facebook.

Si vous voulez augmenter la visibilité d’une recette de porc au barbecue sur votre blog cuisine, par exemple, vous obtiendrez un meilleur retour sur investissement en excluant les personnes uniquement intéressées par des recettes vegan.

Cela demande un peu plus d’effort d’affiner votre audience sur la base de votre publication, mais pas tant que ça. Et cela peut vraiment vous faire prendre des points plutôt que d’assumer que votre audience existante est l’audience parfaite pour tout ce que vous partagez.

Et puisque vous pouvez sauvegarder ces audiences au fur et à mesure, vous pouvez vous construire une collection de différentes démographies sur la durée.

Enfin, il y a un dernier changement simple et stratégique que vous pouvez regarder. Et celui-ci ne se passe pas du tout sur Facbook!

Améliorer la page de destination

Disons que vous payez pour plus de visibilité sur une publication Facebook qui est destinée à emmener plus de trafic sur votre site.

Et, puisque vous êtes incroyablement doués, disons que cela a fonctionné!

Bravo!

Et maintenant?

Qu’allez-vous faire de tout ce trafic pour lequel vous avez payé?

Parce que d’un côté, oui, c’est chouette d’avoir des personnes qui voient quelque chose que vous avez créé.

Mais d’un autre côté, c’est du court terme, et si vous dépensez de l’argent sur ce genre de choses, autant en retirer autant que vous pourrez.

Si vous voulez que vos publicités Facebook aillent plus loin, elles doivent emmener vers quelque chose que vraiment utile.

Prenons-nous comment exemple!

Lorsque nous emmenons sur trafic sur notre blog, particulièrement des personnes qui ne nous connaissent pas encore, nous voulons les transformer en visiteurs réguliers.

C’est pourquoi nous utilisons quelque chose comme ceci:

Un CTA comme celui-ci peut transformer un visiteur de passage en visiteur régulier!

C’est comme cela que quelqu’un qui n’avait jamais entendu parler de vous avant devient fan.

Voici un autre exemple, de OkDork:

Cela peut aussi exister à plusieurs endroits!

Regardez ces exemples de ProBlogger:

Que ce soit un pop-up, un slide-in, ou en encart sur le côté de votre page, ou une combinaison de tout cela, un CTA comme celui-ci donne envie et simplifie la tâche du lecteur pour s’inscrire et devenir un visiteur régulier.

Cela n’a pas non plus besoin de se faire sous forme d’une capture d’email. Vous pouvez, par exemple, demander aux visiteurs d’opt-in pour des notifications.

Si le trafic que vous emmenez vers votre site en payant pour des publicités Facebook n’apporte rien de particuliers, c’est peut-être qu’il a besoin de plus d’opportunités de le faire. Convertir ces visiteurs en abonnés peut vraiment améliorer le retour sur investissement de chacun de ces euros que vous mettez dans vos campagnes!

Quelle est VOTRE expérience avec les publicités Facebook?

Que vous ayez testé ou pas ces tactiques, que pensez-vous des publicités Facebook?

Est-ce qu’elles valent la peine de casser sa tirelire de temps en temps pour un petit peu plus de trafic, d’engagement ou de visibilité?

Avez-vous l’impression d’avoir déjà trop dépensé sans jamais obtenir de résultats?

Dites-nous tout dans les commentaires!

Photo by Sam Truong Dan

felis Curabitur sem, risus. ut eleifend dolor. Aliquam