Bienvenue dans la RDE Academy, où nous partagerons les stratégies qui ont réussi pour nous! Ceci est la seconde partie de notre série dédiée à Facebook, où nous donnons les conseils de communication sur Facebook qui ont fonctionné pour nous. Cliquez ici pour la première partie!

Il y a de nombreuses statistiques que vous pouvez utiliser pour juger de l’efficacité de vos campagnes de communication sur Facebook. Et si la quantité de trafic envoyée sur votre site web est probablement la mesure ultime du succès d’une campagne, ce n’est, en aucun cas, la seule que vous devriez surveiller. En fait, avant de vous inquiéter de la conversion, vous devriez devenir incollable sur le reach (ou taux de couverture).

Le taux de couverture, ou le nombre de gens qui voient votre contenu, est peut-être la mesure la plus basique du succès d’une publication. Après tout, si personne ne voit votre contenu, il reste d’être difficile d’interagir avec eux d’une manière ou d’une autre!

Le taux de couverture sur Facebook est aussi relativement facile à améliorer: mettre quelques euros sur une publication peut vous permettre de la donner à voir à des milliers de paires d’yeux. Cela en fait une bon point de départ si vous êtes un néophyte de la communication sur Facebook, puisque les résultats ne se font pas trop attendre. Bien entendu, il y a aussi de nombreuses choses que vous pouvez faire pour booster votre reach organique (celui que vous ne payez pas), et nous vous donneront quelques trucs pour cela aussi!

Comprendre le taux de couverture sur Facebook

Comme nous l’expliquions ci-dessus, le taux de couverture est simplement le nombre de gens qui voient ce que vous publiez. Mais il y a d’autres chiffres importants que vous devez comprendre avant d’être capable d’analyser si, oui ou non, votre reach est efficace.

La première chose qu’il faut comprendre sur le taux de couverture, c’est qu’il ne mesure pas combien de gens lisent ou interagissent avec votre contenu. Les « mentions j’aime », les partages et autres clics en sont une bien meilleure indication. Nous allons les emballer tous ensemble dans un lot « 3-pour-le-prix-d’1 » appelé engagement. Et nous en parlerons plus longuement dans un prochain épisode de la RDE Academy.

Le taux de couverture signifie que votre contenu est apparu dans le fil d’actualité de quelqu’un et leur est passé sous le yeux. Peut-être qu’ils se sont arrêtés pour le lire. Ou peut-être qu’ils ont continué à scroller et qu’ils n’ont quasiment pas fait acte de son existence. Et c’est ok! Tout le monde ne lira pas chacun de vos articles, et tant que vous construisez votre reach, vous construisez votre potentiel d’engagement et de conversion.

Facebook reach

L’autre information principale à garder en tête est qu’une publication classique sur Facebook ne touche qu’une infime partie de votre audience. En fait, des chiffres récents indiquent que seulement 11% de vos abonnés verront l’une de vos publication (ce qui est d’ailleurs une bonne nouvelle car ce chiffre était plutôt aux alentours de 4%). Alors, ne soyez pas découragés par un reach faible! Il y a de fortes chances que vous soyez parfaitement dans la norme.

Construire votre taux de couverture organique

Maintenant que vous comprenez les bases de ce signifie le taux de couverture, parlons de ce que vous devriez faire pour toucher une plus grande part de votre audience sans dépenser un centime!

Le taux de couverture organique est déterminé par l’algorithme de Facebook, lequel est entouré de mystère et change constamment. En général, il est conseillé de ne pas trop s’encombrer des spécificités de l’algorithme, et de se concentrer sur la conception d’un contenu de qualité que les gens voudront lire (parce que c’est ce que l’algorithme essaie de mettre en avant de toutes façons), mais il y a quelques exceptions.

La nouvelle fascination de Facebook est la vidéo live. Donc votre vidéo live passera avant le contenu traditionnel. Mais avoir un fil d’actualité Facebook ne contenant que de la vidéo live ne serait vraiment pas pratique (bien que fun d’une manière un peu folle). Au lieu de cela, soyez juste conscients que la vidéo live doit être une part importante de votre boite-à-outils, et utilisez-la quand l’opportunité se présente.

Vous vous souvenez que l’on disait que le taux de couverture aide à améliorer l’engagement? Eh bien, votre engagement aide aussi à améliorer votre taux de couverture. En clair, plus il y a de personnes qui cliquent/aiment/partagent vos publications, plus votre publication touchera de gens. C’est un effet boule-de-neige intégré, mais, une fois encore, l’objectif est de donner aux utilisateurs de Facebook ce qui va les intéresser et leur être utile, plutôt que des memes de chats et des photos de bébés.

Ceci étant dit, voici deux manières de booster votre taux de couverture organique, sans vous soucier des détails:

  1. Répétition du contenu. On vous en parle souvent, mais répéter votre contenu devrait être une tactique-clé de votre stratégie. En clair, vous savez que le taux de couverture moyenne de votre publication est de 11% de votre cible. Ce qui signifie qu’environ 9 abonnés sur 10 ne verront pas ce que vous publiez. Pourquoi ne pas leur donner une autre chance de le voir?
  2. Refaire ce qui marche. Pensez à vos publications sous forme de catégories, et gardez un oeil sur quelles catégories touchent plus de gens. Vous vous rendrez probablement compte que votre audience est plus réactive sur les publications d’une catégorie en particulier, alors donnez-leur ce qu’ils semblent apprécier!

Nous pourrions aller plus loin, d’ailleurs nous l’avons fait, mais pour cet article nous voulions aussi parler de…

Payer pour une couverture plus importante

Mettons les choses au clair tout de suite: dépenser de l’argent sur Facebook est toujours complètement optionnel! D’ailleurs, chez RDE Marketing, nous recommandons que promouvoir des publications et payer pour de la couverture soit l’exception, pas la règle.

Donc, d’une manière générale, même s’il est facile de dépenser quelques euros pour aider votre taux de couverture, cela ne devrait être fait que dans quelques cas spécifiques:

  1. Vous faites la promotion d’un concours ou d’un événement. Surtout sur une période courte, ou la répétition des publications deviendrait lassante pour votre audience.
  2. Vous avez une publication organique particulièrement réussie. Si l’une de vos publications organique obtient vraiment de bons résultats, c’est probablement du contenu de qualité! C’est donc logique de mettre deux euros dessus pour que plus de gens en profite.

Dans chacun de ces cas, il est important de rester dans votre budget! Ne dépenser que 5 ou 10 euros là-dessus est une excellente manière de comprendre comment cela fonctionne, et le Gestionnaire de Publicité de Facebook est plein de bons conseils pour vous aider à vous lancer.

En parlant de se lancer, cet article devrait vous apporter ce dont vous avez besoin pour comprendre les bases du taux de couverture sur Facebook. Suivez les liens dans cet article pour en savoir plus, et gardez l’oeil sur nos prochains articles où nous partagerons des stratégies plus spécifiques pour concevoir des posts qui claquent!